Strasbourg, cathédrale, transept Sud

Journées Européennes du Patrimoine, la chance d’avoir pu monter dans l’échafaudage jusqu’au niveau des tympans des deux portails du transept Sud de la Cathédrale de Strasbourg

Cliquer sur les images pour les agrandir

Citations de Pierre Pardoux, La cathédrale de Strasbourg. Cathédrale Française ? Cathédrale allemande ? Éléments pour une réponse, CNRS  I Revues, 1989. « L’ensemble du portail du transept sud est dédié au triomphe de la Vierge, assimilé au triomphe de l’Église. Le transept sud fut terminé vers 1238. H. de Veringen était mort en 1223 et c’est Bertold de Teck (1223-1244) qui lui avait succédé. En 1225, il avait été envoyé par le Pape à Reims pour arbitrer un conflit ecclésial conjointement avec l’archidiacre du lieu. Il avait eu l’occasion de voir de grandes églises en construction, à Paris et en Champagne et à la suite de ce voyage, il fit venir des tailleurs de pierre champenois et parisiens.

Au 1er niveau, on a en avant de la façade, le roi Salomon avec au-dessus de lui le Christ dont il est le symbole, entre à sa droite l’épouse du Christ, c’est-à-dire l’Église et à sa gauche, l’épouse répudiée, c’est-à-dire la Synagogue.

En arrière, il y avait les douze apôtres répartis sur les 4 ébrasements des portes. Ils ont été détruits à la Révolution et non remplacés.

Dans le tympan au-dessus du portail droit, le Couronnement de la Vierge où la Vierge est assise à la gauche du Christ, contrairement à la tradition française qui veut qu’elle soit à sa droite. Dans le tympan au-dessus du portail gauche la dormition de la Vierge. On remarquera le visage plein de douceur du Christ, l’expression angoissée des apôtres et l’attitude pathétique de la jeune femme devant le lit de mort. On peut dire que ce magnifique bas-relief a un caractère romantique. Delacroix, qui l’admirait, en avait un moulage dans son atelier ».

Dormition de la vierge (citations de la présentation de la Cité de l’architecture et du Patrimoine).

« Serti de pampres, ce tympan abrite la scène de la Dormition de la Vierge. En arrière-plan, le Christ bénit sa mère et tient son âme, figurée tel un petit enfant en prière. Autour de lui, les apôtres. Au premier plan, une femme assise se tord les mains de douleur. Dans le monde germanique, on qualifie cette scène de « Marien Tod », littéralement la mort de la Vierge, minimisant la croyance en la montée au ciel de l’âme et du corps de Marie.

Les drapés très fluides et fouillés, l’expression de la douleur par des pauses naturelles, sont caractéristiques du style qui se développe dans la région rhéno-mosane et en France du nord entre la fin du XIIe et le début du XIIIe siècle, le style 1200, qui puise son renouvellement formel dans l’art de l’antiquité. La filiation à l’antique est particulièrement probante dans cette œuvre ».

La statuaire peinte (citations du site de la DRAC)

« Comme il était d’usage au Moyen Âge, l’ensemble de la statuaire était peint. Les études menées sur les deux tympans de la dormition et du couronnement de la vierge ont démontré la richesse des pigments employés (azurite, smalt, vermillon…) et la vivacité des couleurs d’origine. Si cette polychromie n’a pas vocation à être renouvelée aujourd’hui, elle peut en revanche être restitué sur un modèle graphique ou numérique, voir sur un moulage des deux tympans. Elle permettra de mieux comprendre l’esthétique médiévale générale du transept Sud ».

Pour aller plus loin. Une nouvelle source d’interprétation pour le portail sud de la cathédrale de Strasbourg par Iliana Kasarska, Bulletin Monumental, Année 2011, 169-3, pp. 257-258.

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Ingénierie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.