La Sécession viennoise. Klimt

Art nouveau, Jugendstil, Sécession : chroniques du blog. Gustav Klimt, 1862-1918 (citations de Wikipédia).

Deux albums photos

  • le Palais de la Sécession, à Vienne, 1897-1898, par Josef Maria Olbrich : diaporama de 30 photos
  • dans ce palais, La Frise Beethoven, 1902, par Gustav Klimt : diaporama de 12 photos.

Cliquer sur les images pour les agrandir

De 1876 à 1883, Gustav Klimt suit les cours de l’école des arts appliqués de Vienne. Il y est l’élève de Ferdinand Laufberger et de Julius Victor Berger.

En 1879, il débute comme décorateur dans l’équipe de Hans Makart à qui il rêvera de ressembler pendant un temps, en participant à l’organisation du Festzug (noces d’argent du couple impérial). La même année, les frères Klimt et leur ami Franz Matsch décorent la cour intérieure du Kunsthistorisches Museum…

Début des années 1890. Klimt prend pour compagne Emilie Flöge, qui tient une maison de couture.

En 1892, il amorce sa rupture avec l’académisme. En 1893, le ministre de la Culture refuse sa nomination à la chaire de peinture d’histoire des Beaux-Arts.

En 1894, il est chargé avec Franz Matsch de la décoration de l’Aula magna de l’université.

1897-1898. Avec plusieurs de ses amis, il crée le 3 avril 1897 le groupe des sécessionnistes qui fonde en janvier 1898 une revue d’art intitulée Ver sacrum (Printemps sacré).

Klimt participe la même année à la fondation de l’Union des artistes figuratifs, appelée la Sécession viennoise avec 19 artistes du Künstlerhaus. Cette séparation marque le désir de nouveauté de Klimt et d’une multitude d’autres artistes face à l’inflexible résistance au changement de l’académisme viennois, responsable d’un véritable obscurantisme artistique.

Il devient président de cette association, dont l’objectif est aussi de combler le fossé entre les arts dit mineurs, de rapprocher les objets utilitaires et les objets d’art — pour créer une œuvre d’art totale, selon une citation de Wagner —, de transformer le monde au moyen des arts. Les arts doivent éveiller les consciences et s’éloigner de toute compromission avec l’art et l’académisme établis.

Cette fondation est en quelque sorte la réponse au mouvement Art nouveau en France et au Jugendstil qui se développe en Allemagne. La revue Ver sacrum devient le moyen d’expression de la Sécession, et le porte-parole de cette volonté de changer le monde.

1897-1898. Josef Maria Olbrich parvient à réaliser l’édifice dédié aux arts souhaité par Klimt, le palais de la Sécession, qui donne aux jeunes artistes figuratifs un lieu permanent d’exposition pour leurs œuvres, et cristallise comme une sorte de manifeste les idées du groupe : À chaque époque son art, à tout art sa liberté (en allemand : Der Zeit ihre Kunst. Der Kunst ihre Freiheit).

En dessous se trouve une sculpture de trois gorgones représentant la peinture, la sculpture et l’architecture.

À gauche de la porte figure la devise latine Ver sacrum, qui renvoie au rite antique du printemps sacré et donnera son nom à la revue du groupe dès janvier 1898…

1902. La Frise Beethoven est présentée pour la première fois par Klimt  : lors de la quatorzième exposition de la Sécession, consacrée à la musique de Beethoven, Klimt expose une fresque murale de 34,14 m de long sur 2,15 m de haut en sept panneaux, représentant la Neuvième Symphonie, destinée à illustrer un décor pour l’architecte Josef Hoffmann, chargé de réaliser un monument en mémoire du musicien. Cette œuvre est approuvée par Gustav Mahler lui-même : pour lui, elle représente l’aspiration au bonheur de l’humanité souffrante, qui cherche son apaisement dans les arts. Dans son esprit, Klimt réalise une œuvre d’art totale, en réunissant la peinture avec la musique et l’architecture (de par l’utilisation de l’espace, les trois murs, la frise en hauteur, et le bâtiment de la Sécession). Cette œuvre fait l’objet de critiques violentes au nom de la morale.

L’hymne à la Joie

Poster un commentaire

Classé dans B. Photos, D. Allemagne, D. Europe (autres), E. Arts Lettres Langues, F. 19ème et 20ème siècles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.