Psychodrame à Dijon et Besançon

Suite de la chronique du 18 novembre 2018, Quand une COMUE part en vrille, chronique qui a commenté la démission de Nicolas Chaillet, président de la communauté d’universités et établissements Université Bourgogne-Franche-Comté.

Communiqué des syndicats SUD et CGT de l’université de Franche-Comté sur les déboires de la COMUE. Pour résumer : cela ne marche pas et c’est heureux !

Cliquer sur les images pour les agrandir

Pour aller plus loin : Depuis 2009, chroniques sur blog sur l’université de Bourgogne et sur l’université de Besançon, sur la COMUE UBFC dont elles sont les membres fondateurs.

Commentaires fermés sur Psychodrame à Dijon et Besançon

Classé dans C. Bourgogne Franche-Comté

Les commentaires sont fermés.