Université. Ordonnance pour l’hiver

Chronique du 12 octobre 2018. Des rapprochements à la carte

  • « Les formes de regroupement instaurées par la loi Fioraso ne datent que de 2013. La COMUE n’a pas prouvé son utilité (Quand une COMUE part en vrille). L’Association, pourtant prévue par la loi, a été proscrite par la ministre elle-même (chroniques du blog sur les fusions, sur les COMUE). Et voici un avant-projet d’ordonnance en vue de l’expérimentation de nouvelles formes organisationnelles. Le texte explicatif (voir point 2) ne manque pas de culot : le projet partagé est dit plus important que les formes organisationnelles, mais aucune ligne du texte n’est consacrée à son contenu, à son ampleur, à son mode d’élaboration, à sa vraisemblance, à sa sustainability comme on dit aujourd’hui ! »...

L’ordonnance est désormais publiée (JO du 12 décembre 2018). Ordonnance relative à l’expérimentation de nouvelles formes de rapprochement, de regroupement ou de fusion des établissements d’enseignement supérieur et de recherche. Elle est accompagnée d’une explication de texte (rapport au Président de la République).

Cette ordonnance, dont les dangers ont déjà été signalés, fait entrer l’Université dans une dure période hivernale.

Chers lectrices et lecteurs, je vous laisse le soin de découvrir et d’analyser cette ordonnance. Vendredi 21 décembre 2018, un rude et long hiver commence pour l’Université.

Pour ma part, je suis fatigué. Il me reste deux chroniques noires à écrire avant d’hiberner. A demain !

Commentaires fermés sur Université. Ordonnance pour l’hiver

Classé dans Non classé

Les commentaires sont fermés.