Spoil System dans l’EducNat, l’ESR

Le mandat des personnalités membres du conseil scientifique et du conseil d’orientation de l’École supérieure de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche (ESENER créée en 2011) est interrompu. Ces personnalités peuvent donc vaquer à d’autres occupations.

  • Article 8 de l‘arrêté du 24/12/2018. « Est abrogé l’arrêté du 24 août 2011 modifié portant création de l’ESENER.
  • Est abrogé l’arrêté du 9 septembre 2015 fixant la composition et les modalités de fonctionnement du Conseil d’orientation et du Conseil scientifique de l’École supérieure de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche ».

Pourquoi la mise en œuvre de cet article 8 peut-elle donner lieu à un Spoil System, à un système de dépouilles ?

Parce que l’ESENER est remplacé par une structure nationale nouvelle, IHEEF (Institut des hautes études de l’éducation et de la formation).

  • « Il est créé à l’administration des ministères de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’Innovation, un service à compétence nationale dénommé Institut des hautes études de l’éducation et de la formation. Ce service est rattaché au directeur général des ressources humaines.
  • L’IHEEF a pour mission de sensibiliser et de former aux questions d’éducation et d’enseignement supérieur ».

L’astuce est grosse comme une chaine d’amarrage de porte-container.

  • Une École, avec un minimum d’autonomie, est remplacée par un Institut, qui, en principe, a une indépendance plus grande à l’égard de la tutelle ministérielle.
  • Mais c’est totalement faux car ce dit-Institut n’est qu’un service d’une Direction générale de l’administration centrale ministérielle (les RH). Service dirigé par un directeur nommé, à la botte du directeur général RH et du ministre.

La création d’un conseil d’orientation de l’IHEEF (article 5) ne doit pas faire illusion. Consultatif, il ne servira à rien. 14 personnalités ayant une fonction importante dans le système de l’éducation ne seront réunies qu’une fois par… an.

La création d’un conseil scientifique de l’IHEEF (article 6) ne doit pas non plus faire illusion. Consultatif, il ne servira à rien.

  • « 15 personnalités qualifiées choisies pour leur expertise dans les domaines de l’éducation, de la formation et de l’enseignement supérieur et de la recherche seront nommées pour un mandat de trois ans, renouvelable une fois ».

Aucune transparence. « Le conseil scientifique est réuni une à deux fois par an sur convocation de son président qui en fixe l’ordre du jour, et sans condition de quorum. Ses avis ne sont pas publics« .

Alors pourquoi cette fermeture de l’ESENER et cette création de l’IHEEF ? Plusieurs objectifs, à titre d’hypothèses :

  • Virer les membres du conseil d’orientation et du conseil scientifique de l’ESENER, nommés sous la mandature Hollande = oser le Spoil system américain, avant de le généraliser.
  • Nommer de nouveaux membres dont il sera vérifiée l’allégeance à la présidence de la République, aux ministres de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur.
  • Donner une apparence de gouvernance de type Démocratie participative. Objectif provocateur : le Grand débat national ne fait que commencer ! L’éducation nationale, l’enseignement supérieur, la recherche ont-ils un réel besoin de ces instances nationales décoratives ? Il est temps de s’interroger sur l’existence de deux conseils : conseil d’orientation et conseil scientifique.
  • Flatter l’ego de gens qui vont croire qu’ils sont importants parce que nommés dans une structure présentée comme très importante. Dans les faits, 29 personnalités et experts vont gaspiller leur temps.
  • Permettre au ministre Blanquer, et à un moindre degré à la Ministre Vidal, de construire une forteresse bien gardée dans laquelle ils feront la loi.

1 commentaire

Classé dans Non classé

Une réponse à “Spoil System dans l’EducNat, l’ESR

  1. Pingback: Revue de presse 20/01/2019 – Alternative