Lille. Une fusion à parachever

Cour des Comptes, La nouvelle université de Lille : une fusion à parachever, une stratégie académique et régionale à définir, rapport annuel 2019, 6 février 2019, 38 pages.

  • Répondant à une injonction institutionnelle* et non à une réflexion stratégique préalable en matière d’interdisciplinarité de la formation et de la recherche, la valeur ajoutée de la fusion des universités lilloises reste encore incertaine. * Injonction institutionnelle : lire les chroniques du blog Les regroupements à marche forcée.

Chroniques d’Histoires d’universités publiées en novembre et décembre 2018.

Lille au régime maigre, chronique du 2 novembre 2018

  • Plan de redressement 2018-2019 pour l’université de Lille. qui résulte de la fusion, au 1er janvier 2018, des 3 universités lilloises créées au début des années 70, dans le cadre de la loi Faure de la fin 1968. Sur ce blog, depuis 2009, une trentaine de chroniques sur les universités lilloises. Université de Lille : plus de 67 000 étudiants, 6 300 personnels, dont 3 300 enseignants chercheurs.

Lille : investissements a minima, chronique du 3 novembre 2018

  • Pourquoi cette université fusionnée au 1er janvier 2018 est-elle en crise financière alarmante ? Une explication trop courte : le coût important de la fusion (5 millions d’euros selon la déclaration du président au Conseil d’administration du 5 avril 2018). Celui-ci était prévisible, mais, semble-t-il, il n’a pas été préfinancé par les 3 universités fusionnantes et n’a pas fait  l’objet d’une dotation spécifique de l’État. Pourquoi cette crise ?

Lille : réduire l’offre de formation, chronique du 5 novembre 2018

  • Que propose le plan de redressement en matière d’offre de formation ? Il propose de la rationaliser, de la maîtriser (respect des seuils d’ouverture des formations, des règles de dédoublement des groupes), de trouver de nouvelles ressources (diplômes d’université, alternance, formation continue). Au mieux, les réformes douloureuses ne seront opérationnelles que pour le prochain contrat quinquennal (2020-2024) : deux ans de perdus.

L’université de Lille au bord de l’asphyxie, la présidence en accusation, chronique du 14 décembre 2018.

  • Jacques Trentesaux, MédiaCités Lille, 14 décembre 2018. « Lignes téléphoniques coupées, patrimoine en mauvais état, recrutements bloqués… mais aussi direction pléthorique et masse salariale excessive. La fusion des trois universités lilloises a dégradé la situation au lieu de l’arranger, comme le montre le rapport confidentiel que Mediacités publie in extenso.

Pour aller plus loin. Depuis 2009, toutes les chroniques du blog sur les universités de Lille.

1 commentaire

Classé dans C. Hauts-de-France (Nord Pas-de-Calais Picardie)

Une réponse à “Lille. Une fusion à parachever

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.