Educathon et la Novlangue

Educathon, co-construction, design de services livrables, séquençage par étapes, écosystème interdisciplinaire… La Novlangue, portée par des cabinets prestataires privés (cf. la fin de la chronique), se porte bien. Merci pour elle. N’empêche : j’ai honte !

Communiqué du MESRI. Le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation organise un « Educathon » autour de la réforme de la Licence, les 7 et 8  février 2019, dans les locaux de l’Université Paris-Descartes, à Paris. Il s’agit de produire des outils destinés à faciliter la mise en œuvre de loi relative à l’orientation et à la réussite des étudiants dite loi ORE.

News Tank, le 15/02/2019. Anne-Sophie Barthez, conseillère formation au cabinet de Frédérique Vidal, membre du cercle des 7 macroniens, a déclaré :

« C’est vraiment une démarche différente de séminaires qu’on propose d’habitude sur une demi-journée et où on s’intéresse aux expériences, aux bonnes pratiques. Là, on était sur la production d’un outil concret qui doit servir à la communauté ».

Quant à la démarche, elle s’appuyait sur des méthodes de co-construction issues du design de services, avec un accompagnement par la Delcom (Délégation à la communication du Mesri et du MENJ : Organigramme) et deux cabinets prestataires : le Bureau des possibles et Indivisible. « Ils étaient là en appui, avec une méthodologie basée sur un séquençage par étapes, qui a permis aux équipes d’avancer pas à pas ».

Après la phase de réalisation vient celle de la communication. Les livrables ont été mis en ligne sur le réseau social destiné aux acteurs de la réforme. « Ceux qui n’étaient pas présents à l’Educathon commencent à s’en emparer, et on réfléchit aussi à créer un outil qui réunisse tous les livrables ».

Recours à deux cabinets prestataires. Appel d’offres ? Montant de la facture ?

Commentaires fermés sur Educathon et la Novlangue

Classé dans Non classé

Les commentaires sont fermés.