Taux de bacheliers pros en STS

Les étudiants en sections de technicien supérieur en 2018-2019, note Flash n°02, février 2019. Leur nombre a augmenté de 1,2% par rapport à 2017 pour atteindre 259 600. Le nombre d’inscriptions en 1ère année a progressé davantage : + 1,9 % soit + 2 700 étudiants. Cette hausse correspond-elle aux objectifs du gouvernement ?

Oui et non. Oui en ce sens qu’une telle hausse du nombre d’entrants en 1ère année (+2 700) n’avait plus été observée depuis 2013. Il semblait donc que le malthusianisme des Sections de technicien supérieur (chronique du 1er mars 2019) pouvait être battu en brèche : 255 000 étudiants en 2013, 256 600 en 2017 (seulement + 0,9 % par rapport à 2013), 259 623 en 2018 (+ 1,2 % par rapport à 2017).

Cliquer sur les images pour les agrandir

Oui et non. Non en ce sens que l’objectif affiché par le gouvernement à l’automne dernier était plus élevé (cf tableau ci-dessous figurant dans la chronique du 25 septembre 2018, Une balle dans le pied de la Ministre Vidal) : 272 900 étudiants en BTS en 2018-2019, soit une progression de 2,4% par rapport à 2017. La progression observée réellement a été deux fois moindre (+1,2%).

Oui et non. Non car, pour la poursuite d’études après le baccalauréat, les bacheliers professionnels devaient être accueillis en priorité dans les sections de technicien supérieur grâce à une politique de quotas et au rôle décisionnaire confié aux recteurs d’académie (chronique du 19 février 2019, Le Recteur recrute en STS).

  • Décret du 10 avril 2017 et arrêté du 9 janvier 2019. Modalités d’admission dans une section de techniciens supérieurs. Depuis la rentrée 2018, toutes les régions académiques de métropole sont concernées.Pour se prononcer [décider], le recteur d’académie tient compte de l’avis d’orientation favorable du conseil de classe. Lorsque le nombre d’avis d’orientation favorables excède, pour la section de techniciens supérieurs demandée, le nombre de places offertes aux candidats, il tient compte
    • de la cohérence du dossier du candidat avec la spécialité demandée,
    • du rang du vœu exprimé par le candidat pour cette section dans la procédure de préinscriptions
    • des aptitudes de ce dernier.
    • dans le respect des critères ainsi définis, la qualité d’élève boursier peut être prise en compte.

Que constate-t-on comme évolution du nombre de nouveaux entrants en STS à la rentrée 2017 et à la rentrée 2018 (cf les deux tableaux ci-dessous). Selon la politique du gouvernement, la proportion de bacheliers professionnels dans les STS aurait dû augmenter d’une année sur l’autre.

Ce n’est pas ce qui s’est produit : les bacheliers professionnels représentaient 30,2% des nouveaux entrants à la rentrée 2017 et n’en représentent plus que 29,8% à la rentrée 2018. Leur part a progressé dans les BTS de production (34,3% en 2017, 36,1% en 2018). Leur part a baissé dans les BTS des services (28,2% en 2017, 26,8% en 2018).

Au final, les bacheliers technologiques sont toujours plus nombreux en STS que les bacheliers professionnels.

Chroniques sur la poursuite d’études après le bac, sur les étudiants en BTS et en IUT

5 juillet 2018

IUT : des places supplémentaires ?

21 septembre 2018

Places supplémentaires, places vacantes

25 septembre 2018

Le décrochage et l’échec en BTS

20 décembre 2018

ParcourSup 2019, c’est parti ! Chaque année, le volume des informations mises sur le marché de l’orientation est croissant (salons, journées d’orientation et portes ouvertes, publications en ligne ou sur papier).

  • L’ONISEP fait son boulot, est dans les temps pour mettre en ligne ses guides.
  • Un seul exemple – Entrer dans le SUP après le baccalauréat professionnel – démontre que la pléthore d’informations est véritablement effrayante pour les élèves et leurs familles : auront-ils sérieusement la patience de lire attentivement 60 pages afin d’éclairer les choix d’orientation ?

1 commentaire

Classé dans Non classé

Une réponse à “Taux de bacheliers pros en STS

  1. Pingback: Revue de presse 07/03/2019 – Alternative