Batz-sur-mer, Guénolé, Bernard Bolo

Mon ami Bernard Bolo, à l’issue d’une émouvante cérémonie de recueillement et de chants dans l’église Saint-Guénolé, a été inhumé le 20 mars dans le vieux cimetière de Batz-sur-Mer. Vendredi 15 mars, la veille de sa mort, il avait tweeté une dernière fois : après avoir subi la pollution de l’Erika, Batz serait sans doute épargnée par celle du Grande America.

J’écrirai prochainement une chronique sur l’engagement solidaire et citoyen de Bernard et de son épouse Annette.

Bernard, le barbecue, la côte de bœuf (été 2004)

Aujourd’hui, je republie ma chronique du 6 janvier 2017 : Saint Guénolé de Batz-sur-mer. Nous avions fêté la Saint-Sylvestre et le Nouvel an chez Annette et Bernard, en compagnie du fils aîné de Bernard, Pascal, et du fils aîné d’Annette, Paul. Bernard souffrait déjà de la maladie qui allait l’emportait en fin de semaine dernière, mais il tenait à maintenir l’accueil chaleureux et généreux qu’ils avaient, Annette et lui, toujours pratiqué.

Chronique du 6 janvier 2017. Saint-Guénolé, Batz-sur-Mer (Loire-Atlantique). Sources et citations : Wikipédia ; Saint Guénolé, fondateur de l’abbaye de Landevennec ; panneaux explicatifs dans l’église.

Deux albums entre brume et soleil (26 photos : la côte, l’extérieur de l’église), intérieur de l’église (29 photos).

p1510689Cliquer sur les images pour les agrandir

Histoire de l’abbaye

945 (vers). « Alain Barbetorte, duc de Bretagne, reconquiert l’Armorique occupée par les normands. En reconnaissance à Jean, abbé de Landevennec, il lui fit don de l’église, datée du VIème siècle, et de l’île de Bath-Wenran. L’abbaye, fondée au Vème siècle par Guénolé (mort en 504), conserva la charge de la paroisse jusqu’en 1660″.

XIIIème siècle. Construction d’une nouvelle église (il n’en reste que la partie gauche du chœur).

XVème siècle. Agrandissement de l’église (chœur et nef). 1428. Consécration, évoquée dans le vitrail du bas-côté droit.

p1570349

1658-1677. La tour, haute de 60 mètres, est surmontée d’un clocheton cantonné de pinacles. À l’origine, l’église était surmontée d’un clocher de bois, victime de la foudre en 1603 et en 1657. Un impôt prélevé sur le vin vendu au détail sur le territoire de Batz permet de financer la construction d’un clocher en pierre.

p1570319

Architecture et plan

Église de style gothique flamboyant, en granit du pays. Piliers massifs soutenant des arcs gothiques largement ouverts. Voûte boisée en carène.

p1570278

Et inclinato capite. « Tout le monde sait que la plupart de nos églises ont la forme d’une croix latine, dont la nef représente le pied, dont le chœur figure le sommet, et le transept les bras. Quitte à rompre avec les règles de l’art, certains artistes du Moyen-Age, se souvenant que le divin Crucifié, avant de rendre l’âme, « inclina la tête« , ont fait, volontairement, dévier l’axe des temples qu’ils construisaient. Ainsi en est-il ici. La déviation est très, disons-le sans crainte, est trop accentuée pour que l’architecte ait voulu simplement faire du symbolisme. Il eut, sans doute, soit à respecter des chemins déjà existants, soit à faire le raccord du tout avec une partie plus ancienne de l’édifice, et dut utiliser, peut-être à contrecœur, la ligne brisée, qui donne du cachet, mais au détriment de la beauté » (site InfoBretagne).

p1570291

Vitraux du bas-côté gauche : représentations des saints Nicolas, Marc, Pierre, Sébastien.

p1510697

Remarquables clefs de voûte, dont  « l’Homme et les 7 péchés capitaux, ou, plus exactement, l’Âme humaine aux prises avec les mauvaises passions. Sept monstres, plus hideux les uns que les autres, portent à la fois, ou leurs gueules ou leurs griffes, sur la tête et les membres de leur victime, la serrent comme dans un étau, l’immobilisent en la torturant. Celui-ci arrache violemment la langue du patient ; celui-là lui perce le flanc d’un glaive pour en faire « l’homme sans cœur » dont parle Saint Paul ; cet autre, qu’on devine être la luxure, lui arrache les entrailles » (site InfoBretagne).

p1570290

Pour aller plus loin. Notre-Dame-de-Pitié (église du Croisic) : album de 10 photos.

Chroniques antérieures. La formation des paludiers (26 photos) ; La collégiale Saint-Aubin de Guérande (77 photos).

Les fleurs du printemps. Les pétales de rose sur le cercueil, descendu dans la tombe

Le vieux cimetière proche de la mer

Les chansons de Boby Lapointe, choisies par Bernard

La mer et les mots

Commentaires fermés sur Batz-sur-mer, Guénolé, Bernard Bolo

Classé dans A. Histoire médiévale, A. Histoire moderne, B. Photos, C. Pays de Loire

Les commentaires sont fermés.