Lycée. Le recteur à vie sanctionne

Il ne semble pas que le Rectorat de Nantes soit organisé pour envoyer ses condoléances aux familles qui sont affectées par le deuil d’un personnel de l’éducation nationale. Ainsi, il n’a pas salué la mémoire de Bernard Bolo, enseignant-chercheur dans l’université de Nantes, doyen de la faculté des lettres juste avant la retraite, et père du 1er adjoint au maire de Nantes. Ce silence est pour le moins maladroit.

J’ai eu la curiosité de consulter le site de l’Académie. Qui est recteur de l’académie de Nantes ? Surprise ! Il s’agit une personnalité à laquelle j’ai consacré une chronique critique du blog en décembre 2009. : William Marois venait d’être nommé recteur de l’académie de Créteil.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Ce professeur des universités est né en 1956 à Orléans. Depuis 1992 et sans discontinuité, il est recteur chancelier des universités. Recteur depuis 27 ans ! Infra, la liste des postes occupés dans 6 académies successives.

William Marois a aujourd’hui 63 ans. S’il est encore recteur dans 5 ans (68 ans, âge obligatoire de la retraite pour les professeurs des universités), il aura été recteur durant 32 ans. Recteur à vie.

Il n’a pas d’état d’âme. Il obéit au ministre, qu’il soit de droite ou de gauche.

Le 20 mars 2019, il a envoyé un courrier personnalisé aux enseignants qui, pour contester la réforme du lycée, ont noté « 20 sur 20 » les élèves dans leurs disciplines, note consignée dans leur bulletin scolaire.

Dans sa lettre, le recteur rappelle longuement les  sources réglementaires des infractions commises par les enseignants contestataires.

Et William Marois conclut :

  • Compte tenu des manquements aux diverses dispositions citées supra, cette lettre vaut rappel à l’ordre et sera consignée dans votre dossier individuel.
  • Je vous demande donc de respecter ces dispositions et de vous conformer aux instructions de votre chef d’établissement afin d’assurer les missions qui vous sont dévolues dans l’intérêt des élèves.

Pourquoi  le recteur Marois, professeur des universités, a-t-il sorti l’artillerie lourde de la sanction ? Pourquoi n’a-t-il pas essayé de comprendre le symbolisme du « 20 sur 20 », un signal des enseignants qui ont osé l’action directe, certes illégale, pour signifier leur opposition à la réforme du lycée, porteuse d’encore plus d’inégalités sociales qu’aujourd’hui ?

Faire peur aux enseignants contestataires du lycée : est-ce la politique de ce gouvernement ?

Note. William Marois, un parcours sans pareil sous 5 présidences de la République (Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Hollande et Macron). Sous combien de ministres de tutelle ?

1987-1992 (31-36 ans). Président de l’université d’Orléans

1992-1997 (36-41 ans). Recteur chancelier de l’académie de Nancy-Metz

1997-2000 (41-44 ans). Recteur chancelier de l’académie de Rennes

2000-2004 (44-48 ans). Recteur chancelier de l’académie de Montpellier

2004-2009 (48-53 ans). Recteur chancelier de l’académie de Bordeaux

2009-2013 (53-57 ans). Recteur chancelier de l’académie de Créteil

2013-aujourd’hui (57-63 ans). Recteur chancelier de l’académie de Nantes.

2 Commentaires

Classé dans C. Pays de Loire

2 réponses à “Lycée. Le recteur à vie sanctionne

  1. De nos jours Recteurs comme Pdt d’université n’ont pas de temps à perdre en condoléances. Idem d’ailleurs la plupart du temps pour les directeurs de « composantes » peu importe la notoriété (passée !) du décédé. Pourquoi donc s’intéresser à des personnes qui ne risquent pas de s’intéresser à vous ? Ça fait un moment que l’Université ne transmet plus. Les bibliothèques partent à la benne, du passé on fait table rase. Si je me souviens bien d’un anniversaire de l’IUT, le recteur a fait un discours court où il est apparu qu’il ne savait pas ce qu’était un IUT. Heureusement il n’y avait pas grand monde pour l’écouter. Comme le recteur, les personnels ne perdent pas leur temps surtout quand c’est l’heure d’aller tremper la soupe comme on dit en Limousin.