Effets de la mobilité résidentielle

Karine Briard, Quels liens entre mobilité résidentielle et situation professionnelle ? DARES analyses, avril 2019, n°015, 9 pages.

Cliquer sur les images pour les agrandir

« Des conditions de travail souvent améliorées et un accès à un statut plus élevé après un déménagement. Parmi les travailleurs qui connaissent un changement professionnel lors du déménagement tout en restant en emploi, plus de six sur dix connaissent une amélioration de leur situation professionnelle (graphique 4) : une promotion (22%), de meilleures conditions de travail (29%), une augmentation de revenus (42%) ou une hausse du temps de travail (25%).

Plus d’un sur trois subit en revanche une dégradation de celle-ci, en termes de conditions de travail (13%), de revenus (21%) ou de temps de travail (17%).

Sur la période 2010-2015, les conditions de travail des actifs occupés qui déménagent s’améliorent plus souvent et se dégradent moins fréquemment que celles des sédentaires (respectivement 42% et 22% contre 27% et 28%) (page 5) ».

Commentaires fermés sur Effets de la mobilité résidentielle

Classé dans E. Mobilité internationale

Les commentaires sont fermés.