Le stress des sans-proposition

ParcourSup, la détresse des candidats lycéens sans proposition d’admission.

Le 16 juin 2019, 98 049 candidats lycéens se retrouvaient sans proposition d’admission, soit 15,32% de l’ensemble des candidats, actuellement en classe terminale.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Témoignages sur France Info et Le Monde Campus.

A quoi bon avoir le bac ? A quelques heures de l’examen, le spleen des lycéens « refusés » ou « en attente » sur Parcoursup. « Des élèves de terminale sans proposition de formation sur la plateforme d’orientation racontent à Franceinfo comment ils vivent cette situation.

  • Après la déception, l’angoisse. Lorsque les premières propositions sont tombées sur Parcoursup, Zélie, élève de terminale scientifique à Besançon (Doubs), s’est désespérée. « Personne ne veut de moi », souffle-t-elle. La jeune fille a postulé dans quatre instituts de formation en soins infirmiers (IFSI) et une faculté de médecine. Pour tous ses vœux, direction la liste d’attente.

  • Du côté des parents, l’attente et les angoisses sont tout aussi présentes. Aurélia s’inquiète beaucoup pour son fils de 17 ans, Alexis, qui passe un bac professionnel vente, à Perpignan (Pyrénées-Orientales). Le jeune homme a formulé neuf vœux, sept ont été refusés et deux sont encore « en attente ». « Je ne sais pas s’il réalise vraiment, constate-t-elle, résignée. On a l’impression d’avoir fait les mauvais choix sur Parcoursup et puis, une fois qu’on a choisi la filière professionnelle, les options sont limitées. En filière générale, ils ont davantage de possibilités de formations. »
  • Quitter ParcourSup et chercher une place dans le privé ? D’autres candidaits ont décidé d’assurer leurs arrières en cherchant des alternatives. Comme Lola : « J’ai regardé sur internet des écoles de communication en dehors de Parcoursup, mais les concours étaient deux jours avant le bac, donc c’était trop tard. » À Besançon, Zélie envisage d’intégrer une prépa privée aux IFSI, mais sa mère hésite : « Est-ce qu’elle aura davantage de chances après ? Ce n’est même pas sûr.« 

Victimes de leur succès sur Parcoursup, les écoles d’infirmiers doivent gérer de longues listes d’attente, Chloé Martin, Le Monde Campus, 15 juin 2019. Chroniques du blog sur les Instituts de formation en soins infirmiers (IFSI)

« Les établissements étaient pour la première fois inclus dans la plate-forme d’admission dans l’enseignement supérieur. Plus de 100 000 candidats doivent se partager 31 000 places, réparties dans 326 Instituts.

C’est la surprise de l’année, sur Parcoursup. Alors que plusieurs établissements hospitaliers se plaignent, en ce moment, d’avoir des difficultés à recruter des infirmiers, en raison des conditions de travail et des rémunérations insuffisantes, les écoles qui forment ces professionnels sont prises d’assaut sur la plate-forme d’admission dans l’enseignement supérieur. Un engouement qui contredit ceux qui s’inquiètent d’un désamour généralisé pour ce métier éprouvant.

Avec 1,5 million de vœux et de sous-vœux (soit 21,7 % du total), les instituts de formation en soins infirmiers (IFSI), pour la première fois soumis cette année au régime de Parcoursup, y font une entrée tonitruante. Ils constituent la filière la plus demandée, devant le droit et la première année commune des études de santé ».

Commentaires fermés sur Le stress des sans-proposition

Classé dans E. Médecine Pharmacie

Les commentaires sont fermés.