Enseignants. Quel temps de trajet ?

Pascaline Feuillet, Cécile Duquet-Métayer, Malo Jouannic, Enseigner, un métier de proximité, DEPP, Note d’information, n°19-27, juin 2019.

Résumé. « En France métropolitaine,

  • près d’un tiers des enseignants du premier degré public résident et travaillent dans la même commune. Globalement, la moitié travaille à moins de 13 minutes de leur domicile.
  • dans le second degré, le temps de trajet des enseignants est un peu plus long puisque la moitié met au moins 21 minutes à rejoindre son établissement.
  • dans l’ensemble, les enseignants ont un temps de trajet médian de 17 minutes, comme l’ensemble des salariés français.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

  • compte tenu de la répartition des établissements sur le territoire, les enseignants résident dans tous types de territoire. Ils effectuent des trajets plus courts en kilomètres, mais plus longs en temps lorsqu’ils habitent dans des zones densément peuplées.
  • à Paris, les enseignants résident majoritairement dans les arrondissements périphériques lorsqu’ils travaillent dans Paris. Parmi les enseignants qui vivent à Paris et travaillent dans un département francilien, un tiers se dirige vers un établissement de la Seine-Saint-Denis ».

Commentaire sur la figure 2 ci-dessous : le temps de trajet médian (17 minutes) est un indicateur relativement trompeur, car les temps de trajet sont très inégalement répartis au sein de la population des enseignants. Par exemple, plus de 25% des enseignants du second degré public ou privé habitent à plus de 20 kilomètres de leur établissement, plus de 5% à plus de 50 kilomètres (le double de cette distance si on compte l’aller et le retour).

Extraits de la Note : le cumul d’inégalités.

Titulaires et non titulaires. Les titulaires sont plus proches de leur lieu de travail que les non titulaires.

  • Dans le premier degré, la moitié des non titulaires ont un trajet de plus de 22 minutes par la route, tandis que la durée médiane est de 13 minutes pour les professeurs des écoles titulaires.
  • Les non-titulaires dans le second degré sont également plus éloignés de leur établissement que les titulaires. La moitié d’entre eux effectuent un trajet de plus de 28 minutes, contre 20 minutes pour les certifiés et les agrégés.
  • Les agrégés, enseignant majoritairement en LEGT, parcourent moins de kilomètres que les autres corps enseignants du second degré pour se rendre dans leur établissement (distance médiane de 8,2 kilomètres).
  • Les certifiés, principalement en collège, ont une distance un peu plus importante à parcourir, la moitié résidant à plus de 10,1 kilomètres de leur établissement.

Les temps de trajet des enseignants non titulaires à temps incomplet sont plus longs que pour les enseignants à temps complet. Les temps de trajet des enseignants non titulaires à temps incomplet sont plus longs que pour les enseignants à temps complet.

Lien avec l’établissement.  Les professeurs de lycée professionnel sont plus éloignés de leur lieu de travail que les autres titulaires avec une médiane de 13,5 kilomètres et 23 minutes de trajet. Ces différences reflètent donc en partie la répartition des établissements du second degré sur le territoire.

Les enseignantes remplaçants. Les enseignants affectés provisoirement, c’est-à-dire pour une durée inférieure ou égale à l’année scolaire, résident plus loin de leur établissement que ceux ayant une affectation définitive, en particulier dans le second degré. Pour la moitié, le trajet en heures pleines par la route dure plus de 26 minutes contre 20 minutes pour les autres. Ainsi, ils n’adaptent pas forcément leur domicile à leur lieu de travail.

Les jeunes enseignants sont particulièrement concernés par ces affectations provisoires. Ils ont des temps de trajet plus longs que leurs aînés, notamment car ils résident plus souvent dans des zones urbaines.

Commentaires fermés sur Enseignants. Quel temps de trajet ?

Classé dans C. Ile-de-France

Les commentaires sont fermés.