Vous avez dit Campus d’innovation ?

Jean-Lou Chameau, Président émérite de Caltech, Membre de l’Académie des technologies, Rapport de la Mission sur les campus d’innovation, juin 2019, 35 pages.

  • Créée à l’aube du 21e siècle, l’Académie des technologies est aussi héritière des Lumières.
  • Sa devise « Pour un progrès raisonné, choisi et partagé » appelle un développement technologique au service de l’homme, de l’environnement et d’une croissance durable.
  • Près de 20 rapports annuels d’activité.

En lisant le rapport de Jean-Lou Chameau, je me suis dit que répéter les mêmes choses depuis des années ne servait à rien : ce rapport est déjà oublié dans les tiroirs. Il ne peut en être autrement car il n’essaie même pas de définir « innovation » et de nous donner une vision un peu réaliste de ce qu’est ou pourrait être un « Campus d’innovation ».

La mission sur les campus d’innovation n’a pas été confiée à l’Académie des Technologies. Pourquoi ? « Elle a été annoncée par la Ministre, Mme Frédérique Vidal, à Strasbourg le 29 janvier 2018 ». Un an et demi pour produire un tel rapport !

  • « La mission avait pour objectif de faire un diagnostic sur la capacité des sites universitaires à faire émerger des innovations et sur les différents freins à cette émergence.
  • Il s’agissait ensuite de formuler des recommandations basées sur ce diagnostic.
  • Trois sites ont été choisis pour faire l’objet d’une visite : Montpellier, Rennes et Strasbourg.
  • Ces rencontres ont été complétées par des entretiens avec des représentants d’organisations ou d’institutions nationales.
  • Au total, plus de 170 personnes ont été interrogées, individuellement ou en groupe ».

L’assertion de la page 21 est troublante, dangereuse : si elle disait vrai, il vaudrait mieux fermer boutique tout de suite ; en France, les conditions de campus d’innovation performants ne sont pas réunies.

  • « Au préalable, il est important de rappeler que les établissements les plus performants dans le monde pour ce qui est de l’innovation sont aussi ceux qui sont le plus performant en matière de recherche.
  • De plus, sur ces campus, la recherche et l’enseignement sont très intégrés, ce qui permet aux étudiants d’apprendre très tôt par la recherche.
  • Ces campus encouragent aussi leurs professeurs et étudiants à expérimenter, à travailler sur des projets d’innovation et à développer une mentalité d’entrepreneur ».

En France, rien ne va, rien ne va plus. Pour s’en persuader, il suffit de lire les titres des huit parties du rapport :

1/ Les passerelles et les échanges entre le monde académique et le monde industriel restent encore limitées.

2/ La contractualisation entre les entreprises et les établissements publics d’enseignement supérieur et de recherche reste complexe et longue.

  • Note : bien que cela dépasse le cadre de cette mission, il semble important que les universités et les organismes de recherche soient en capacité de communiquer le coût complet d’un contrat de recherche, incluant les salaires des personnels, les charges sociales, les charges administratives, etc. Même si la majorité de ces coûts ne sont pas facturés aux industriels dans le système français, il est important de leur communiquer. Les industriels sont habitués à payer l’ensemble de ces frais dans d’autres pays où ils ont des partenariats avec les établissements d’enseignement supérieur et de re-cherche.

3/ Des difficultés persistantes sur les objectifs des SATT, leurs relations avec les établissements et leur fonctionnement.

4/ Des start-ups qui ont des difficultés à accélérer et croitre.

5/ Une multiplicité d’acteurs impliqués dans l’innovation et la création d’entreprises.

  • Recommandation 5.1. « Encourager, voire imposer, la fusion de structures poursuivant des objectifs similaires autour de la maturation et de l’incubation. Ces structures ont aujourd’hui bien souvent un budget limité et une taille réduite. Ces rapprochements permettraient d’optimiser l’utilisation des ressources (généralement majoritairement publiques) et de mieux orienter ces ressources vers l’investissement. Ils pourraient se faire en s’appuyant sur les efforts de coordination et les réseaux souvent déjà en place ». Commentaire : en France, « encourager, voire imposer, la fusion de structures » conduit la plupart du temps à empiler des structures les unes sur les autres, les coûts de coordination devant prohibitifs.

6/ Les établissements et structures d’appui à l’innovation manquent de données sur leurs performances

7/ Si l’offre de formations impliquant les entreprises se développe, elle reste encore trop limitée

  • Recommandation 7.1. « Renforcer, à tous les niveaux de formation, les relations avec le monde socio-économique : interventions dans les cours, études de cas issues du monde de l’entreprise, organisation de Master class, stages, possibilité d’alternances, formations continues pour les professionnels, etc ». Commentaire : cette recommandation mélange tout ; il n’est plus question d’innovation, et encore moins de campus d’innovation.

8/ Un système universitaire et de recherche complexe et qui reste contraint par sa centralisation. Commentaire : ne pas rire en lisant ce qui suit.

  • Dans ce cadre, des expérimentations pourraient être envisagées, en donnant à certaines institutions une autonomie accrue, plus proche de celle dont disposent les universités les plus performantes dans le monde.
  • Cela pourrait inclure la gestion d’un budget consolidé de toutes leurs activités, indépendamment de la source de financement, associée à la mise en place d’objectifs pluriannuels concernant la formation, la recherche et le développement économique.
  • « Le principe est simple : faire confiance aux gens, les responsabiliser, leur donner des objectifs clairs et l’autonomie d’agir, et évaluer leur performance par rapport à ces objectifs ».

Commentaires fermés sur Vous avez dit Campus d’innovation ?

Classé dans C. Bretagne Normandie, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), C. Occitanie (Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon), E. Ingénierie, E. Médecine Pharmacie, E. Sciences

Les commentaires sont fermés.