Metz. En finir avec la fusion ?

La semaine de Nancy n° 473 et de Metz n° 733 du 4 juillet. Metz et Nancy, analyse et point de vue sur le paysage de l’université Lorraine

Eric Brangier, professeur d’université : On a fabriqué un mammouth !

Chapeau de l’article. « Professeur d’université depuis 1991, spécialisé en ergonomie et psychologie des organisations, responsable du Master Ergonomie à l’université de Lorraine, directeur de PErSEUs pour l’expérience utilisateurs, Eric Brangier nous semblait particulièrement bien placé pour proposer une analyse de la situation ergonomique et psychologique de l’université de Lorraine.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Une intervention que nous voulons considérer comme un point mais aussi le début d’une série d’expressions, à condition qu’elles soient argumentées, sur le présent et l’avenir de l’Université Lorraine.

Sans avis catégorique sur le dossier de l’école  d’ingénieur Mista qui a mis le feu aux poudres entre Nancy et Metz depuis quelques mois, Eric Brangier, ancien membre des instances de l’Université Paul Verlaine de Metz étaye ses arguments de façon à la fois technique et humaine sur les moyens et objectifs d’un tel regroupement et les opportunités à évoluer, ensemble ou séparément ».

Que faire ? Quelques pistes dégagées par Eric Brangier

Pour aller plus loin. Toutes les chroniques du Blog sur

1 commentaire

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Ingénierie, E. Sciences humaines et sociales

Une réponse à “Metz. En finir avec la fusion ?

  1. Marianne

    Pourquoi vouloir en effet maintenir un tel mastodonte ?
    Quel intérêt a une université sur des sites distants de plus de deux heures de route ?