Aix-en-Provence. Églises

Découvrir Aix-en-Provence : ses églises (chronique 1), ses hôtels particuliers (chronique 2), ses fontaines (chronique 3).

Quelques repères historiques. « En 123 av. J.-C., à la suite de l’appel des Grecs de Massalia (Marseille), en conflit permanent avec les tribus ligures et gauloises du voisinage, le consul Gaius Sextius Calvinus prend et détruit cette ville-oppidum. Il y installe ensuite, près des sources thermales, un camp qui devient rapidement une ville, du nom d’Aquae Sextiae, afin d’assurer la sécurité des transports commerciaux entre Rome et la cité phocéenne de Massalia »

Cliquer sur les images pour les agrandir

Églises : Cathédrale Saint-Sauveur, Couvent des Augustins, Chapelle des Pénitents blancs. Diaporama de 29 photos.

Cathédrale Saint-Sauveur. « Cet édifice, construit sur l’emplacement du forum antique et, selon la légende, sur les fondations d’un ancien temple dédié au dieu Apollon, rassemble une multitude de styles architecturaux, du fait des nombreux remaniements qu’elle subit au fil des siècles… De la façade, on distingue trois étapes de construction du bâtiment : tout d’abord la façade nue de la nef romane a été construite au XIIe siècle, suivie quelques années plus tard par le mur fait de blocs antiques à bossages… Le seul élément récent est le portail qui ferme la nef gothique et qui est daté du XVIe siècle ».

Couvent des Augustins. « Le Couvent des Augustins appartient à un ordre de mendiants, qui voit le jour au Moyen Age, et s’établit en général hors des murailles des villes, avec les plus indigents. Leur monastère occupe un grand bâtiment qui arrivait jusqu’au Cours Mirabeau. C’était une nouvelle expansion de la ville… Le clocher date de 1472, avec une tour carrée et un étage octogonal. En 1667, on lui ajoute un beau dôme de fer forgé, pour éviter que le fort mistral qui souffle en ville ne fasse sonner les cloches en permanence ».

Chapelle des Pénitents blancs. « Se développant au XVIe siècle, dans le contexte des guerres de religion, les confréries de pénitents, sociétés laïques indépendantes, avaient pour principale vocation de remplir certains devoirs de dévotion et de charité… Née en 1563, la confrérie des Pénitents blancs fait construire sa nouvelle chapelle en 1654, sans doute sur les plans de l’architecte Pierre Pavillon« 

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, A. Histoire moderne, B. Photos, C. PACA Corse, E. Arts Lettres Langues

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.