Aix. Hôtels 16ème-18ème

Découvrir Aix-en-Provence : ses églises (chronique du 2 août 2019), ses hôtels particuliers du 16ème au 18ème siècles (chronique ci-dessous), ses fontaines (chronique 3 à venir).

Diaporama de 32 photos : Hôtel de ville, Tour de l’horloge, Hôtel de Caumont (Centre d’Art), Hôtel de Boisgelin (1ère photo ci-dessous), Hôtel Maynier d’Oppède.

Les hôtel particuliers d’Aix-en-Provence (blog Le Duo gourmand). « Depuis sa création sous l’ère romaine (124 avant J-C), Aix-en-Provence a toujours joui d’une grande notoriété mais c’est au 12e siècle que cette ville va prendre son essor avec l’installation des Comtes de Provence qui y amènent une cour raffinée et lettrée…

On dénombre pas moins de 160 demeures bâties entre le 16ème et le milieu du 18ème siècle. Les plus anciennes ont appartenu à la Noblesse d’épée, qui a été vouée aux fonctions politiques et représentatives au moment où Aix est redevenue la capitale de sa région, aux alentours de 1501. Ces hôtels étaient pour la plupart de taille modeste et permettaient d’abriter une famille ainsi qu’une dizaine de serviteurs vivant dans les communs, des bâtiments situés à l’arrière des cours ou des jardins »…

Cliquer sur les images pour les agrandir

Hôtel de ville. « L’hôtel de ville d’Aix-en-Provence, dont la façade inspirée des palais italiens borde l’un des côtés de la place, fut reconstruit entre 1655 et 1678 sur les plans de l’architecte Pierre Pavillon, assisté des sculpteurs Jean-Claude Rambot et Jacques Fossé ».

La Tour de l’Horloge. « Elle a été construite en 1510… Habillée d’accolades et de pinades flamboyantes, elle est coiffée d’un campanile de Roland du XVIè siècle. Elle contient la cloche du Ban qui s’entendait jusqu’à une lieue… Le modèle d’origine de cette horloge, dite des 7 planètes, fut construit en 1555. Il y avait 7 statues de bois de noyer: le soleil, la Lune, Mars, Mercure, Jupiter, Venus et Saturne »…

Hôtel de Caumont. « L’hôtel de Réauville, dit de Caumont, est un hôtel particulier dans le quartier Mazarin, construit entre 1715 et 1742 par Georges Vallon à la demande du président de la Cour des comptes, François de Rolland, seigneur de Réauville et marquis de Cabannes et sur le plan d’un architecte parisien, Robert de Cotte. Trois générations de Rolland de Réauville s’y succèderont.

S’ensuit une deuxième famille propriétaire, celle de François de Bruny, baron de la Tour-d’Aigues. Son fils, Jean-Baptiste Jérôme de Bruny, président à mortier du parlement d’Aix, tint dans cet hôtel, un train de maison princier. Une de ses filles, Pauline de Bruny, épouse le marquis de Caumont en 1795. On dit alors que le marquis avait pris à la Provence sa plus belle fille, son plus bel hôtel, son plus beau château, et sa plus grosse fortune ».

Hôtel Maynier d’Oppède. « Construit sur une ancienne résidence des archevêques, appartint à la famille d’Oppède de 1490 à 1730. Cette famille illustre donna plusieurs présidents au Parlement, des consuls à la ville, des ambassadeurs au roi. Pourtant le plus célèbre d’entre eux, Jean, reste dans les mémoires pour sa cruauté dans la répression des Vaudois du Lubéron en 1545″. Aujourd’hui, l’hôtel est le siège de Sciences Po Aix.

Poster un commentaire

Classé dans A. Histoire moderne, B. Photos, C. PACA Corse

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.