Bienvenue au nouveau Sudversion

Sud Éducation Franche-Comté, Nouvelles de la Sudversion, n°41, septembre 2019.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Sudversion consacre la première partie de son numéro de septembre à Bienvenue en France, la stratégie d’attractivité pour les étudiants internationaux. Extraits de l’article de Sudversion :

  • « Interrogée par un collègue de la CGT, la falote et inconsistante députée du Doubs, Fannette Charvier, a récité les éléments de langage du dossier de presse gouvernemental comme si elle était au catéchisme : les frais des uns financeront les bourses des autres. On les accueillera mieux, bla bla bla. Elle s’est plu à imaginer qu’on irait, par exemple, chercher des étudiants à l’aéroport.
  • Mais quel aéroport ? Celui de Roissy Charles-de-Gaulle, celui de Bâle-Mulhouse, celui de Genève, celui de Lyon ? Ou peut-être qu’elle pensait à celui de Dole. Et qui va aller les chercher ? On sait bien qu’il n’y a personne pour faire cela. Il est cocasse de dire de telles choses à un personnel d’université.
  • La France s’est très bien organisée pour “raccompagner” les étrangers chez eux. L’inverse…

  • Bien sûr, on invoque les exemples étrangers, notamment les systèmes universitaires américain et britannique. Rappelons que le Royaume-Uni, en démocratisant son enseignement supérieur, est passe d’un système entièrement gratuit, avec des bourses très généreuses, à un système entièrement payant, pour tout le monde. Un moment-clé dans le passage d’un paradigme à l’autre a été la mise en place de droits différenciés pour les Overseas students par Margaret Thatcher. Le système britannique devrait plutôt servir d’exemple à ne pas suivre…
  • En juillet 2019, on ne sait trop pour quelle raison, l’Université de Franche Comté a été labellisée “Bienvenue en France »,
  • Étant donné que, dans la novlangue macronienne, les mots désignent leur contraire, l’expression signifie : “Restez chez vous”. Il est donc plutôt malheureux d’être associé à ce slogan »…

15 juillet 2019. Communiqué du MESRI : « Dans le cadre de l’Appel à projets « Bienvenue en France » destiné à améliorer l’accueil des étudiants internationaux, 152 projets bénéficieront d’un financement global de 5 millions d’euros. La ministre a également indiqué que 25 établissements ont d’ores et déjà été labellisés « Bienvenue en France ».

  • Commentaire : 5 millions d’euros pour 152 projets = 32 895 euros par projet, soit un saupoudrage : n’est-ce pas se moquer des universités, des personnels chargés de l’accueil des les étudiants étrangers, et des étudiant(e)s étrangers eux-mêmes
  • L’université de Franche-Comté se félicite de l’obtention du label, mais son communiqué de presse ne dit rien des actions envisagées. Les projets proposés par Paris Sciences Lettres ne seront financés que très partiellement. Les 10 000 étudiants étrangers de l’université de Strasbourg verront leur accueil progresser de… 3,29 euros en moyenne.

Les indicateurs pour la Labellisation Bienvenue en France (Source : Campus France). « Le Label « Bienvenue en France » décrit des actions concrètes, directement en contact avec la réalité des étudiants internationaux.

  • Cinq champs décomposés en 4 indicateurs sont définis. Certains indicateurs considérés comme les plus importants pour garantir un accueil immédiat de qualité, portent une mention Welcome package (en novlangue).
  • Trois paliers de labellisation tiendront compte du nombre d’indicateurs globalement remplis par l’établissement, et parmi ceux-ci du nombre d’indicateurs Welcome package. La qualité de réponse à chaque indicateur fera également l’objet d’une attention particulière.

Commentaires fermés sur Bienvenue au nouveau Sudversion

Classé dans C. Bourgogne Franche-Comté, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), C. Ile-de-France, E. Mobilité internationale

Les commentaires sont fermés.