Peinture murale romane en Alsace

Colloque du Groupe de Recherche sur la Peinture Murale, La peinture murale en Alsace au cœur du Rhin supérieur (du Moyen Âge à nos jours), mercredi 2 au samedi 5 octobre, principalement à Guebwiller. Le programme. Au cours du colloque aura lieu une visite commentée de l’église de Baldenheim (située à 8 kilomètres de Sélestat).

J’ai pu photographier les fresques de l’église et commencer à les comprendre – lors des journées européennes du patrimoine le 22 septembre 2019 – grâce à la disponibilité et aux connaissances d’une dame de l’Association des Amis de l’Eglise historique.

Cliquer sur les images pour les agrandir

1.Les débuts de l’Histoire (source : Rue Bibliothèque). « La paroisse luthérienne de Baldenheim est membre de l’église Protestante de la Confession d’Augsbourg d’Alsace et de Lorraine.

L’église a connu une évolution architecturale importante. La première date du 11ème ou du 12ème siècle. Le chœur primitif de forme carrée est séparé de la nef rectangulaire, de style roman, par un arc triomphai qui existe encore. On a sans doute construit le clocher fortifié au 14ème siècle.

À l’époque gothique, la nef fut agrandie et de nouvelles fenêtres furent percées. Le chœur a été prolongé par un chevet polygonal et l’ensemble voûté d’ogives.

2. Les fresques

Des travaux importants entrepris en 1992 ont permis de découvrir de nouvelles sépultures et surtout des fresques d’une qualité exceptionnelle.

Les décors peints de la nef représentent des scènes de la vie du Christ et de la Vierge en alternance avec la vie des saints : l’adoration des mages, la dormition de la Vierge, Sainte Catherine d’Alexandrie, Sainte Marguerite d’Antioche.

Sur l’arc triomphal, le Jugement dernier. Chronique du blog : Schongauer et le jugement dernier. Les traits et les expressions du Christ et de la Vierge, les couleurs des pigments utilisés (le vert, le bleu et l’ocre en particulier) sont d’une très grande proximité (pour ne pas dire : « sont identiques ») avec ceux du Jugement dernier de Martin Schongauer, peint à fresque entre 1489-1491, sur la façade intérieure ouest de la Cathédrale Saint-Etienne de Vieux-Brisach (distance entre cette ville et Baldenheim : 33 kilomètres). Analyse intéressante : Encyclopédie BS Éditions).

Jugement dernier de Martin Schongauer à Vieux Brisach : album de 13 photos

Dans le chœur, Dieu le Père, tétramorphe (symboles des 4 évangélistes), dormition de la Vierge (la seconde fois représentée dans l’édifice ; dans les deux cas, l’âme de la Vierge qui quitte son corps est représentée par un petit homme), apôtres.

Dans l’abside, anges musiciens, crucifixion.

La restauration minutieuse, achevée en 1993, a permis de dégager et de restituer les peintures médiévales. Elle a été réalisée par Marie-Lys de Castelbajac, et exécutée selon les principes modernes : les parties disparues et les couleurs subsistantes doivent rester en l’état.

La restauratrice a publié Les peintures sur l’arc triomphal et dans le chœur : découvertes et restaurations, in Annuaire de la Société d’histoire de la Hardt et du Ried, 1994, no 7, p. 38-46. L’article est consultable sur Gallica.

3. Histoire du 16ème au 20ème siècle. « La Réforme est introduite à Baldenheim en 1576 par les chevaliers de Rathsamhausen, à la demande formelle du comte de Hanau-Lichtenberg. Les premiers pasteurs étaient nommés et payés par l’abbaye d’Ebersmunster.

Au moment de la Réforme, on aménage une tribune et on recouvre les murs et les voûtes d’un badigeon de chaux blanche, sobrement décoré d’étoiles jaunes et bleues. Cet acte d’iconoclasme aurait ainsi sauvé les fresques !

Le culte catholique est réintroduit en 1749 à Baldenheim, malgré une vive opposition des protestants. Le simultaneum amène une véritable crise confessionnelle en 1843. Les catholiques construisent leur propre église en 1938″.

Commentaires fermés sur Peinture murale romane en Alsace

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, A. Histoire moderne, B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), D. Allemagne, E. Arts Lettres Langues

Les commentaires sont fermés.