Les fautes de Frédérique Vidal

Depuis 2007, tous les ministres et secrétaires d’État de l’enseignement supérieur ont décidé de mettre cet objectif au cœur de leur politique explicite. Faut-il rappeler leurs noms ? Valérie Pécresse, Laurent Wauquiez, Geneviève Fioraso, Najat Vallaud-Belkacem, Thierry Mandon. Chronique d’Histoires d’universités (novembre 2017) : faire progresser la réussite en Licence

Frédérique Vidal s’inscrit dans la continuité de ses prédécesseurs.

Communiqué à l’occasion de la remise du Rapport du Comité de suivi de la Loi Orientation et Réussite des Étudiants (7 octobre 2019).

  • « Le comité reconnaît les avancées permises par la loi en faveur de la réussite étudiante, notamment grâce à l’introduction, pour la première fois, d’un accompagnement personnalisé et à la création de parcours adaptés pour les lycéens et étudiants ».

Par fonction, Frédérique Vidal est obligée de dire du bien de la loi ORE. Le Comité la flatte en reconnaissant les « avancées permises ». Puisqu’il n’y pas encore de résultats prouvés, un Comité impartial et prudent aurait dû plutôt parler d’avancées « souhaitées, visées, voulues »Faute vénielle de la Ministre.

Faute plus grave.

  • « Par ailleurs, s’agissant d’améliorer la mesure de la réussite étudiante, la ministre lancera pour l’année 2020 un appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour des projets de recherche portant notamment sur les mécanismes d’orientation à l’entrée dans l’enseignement supérieur et sur la mesure de la réussite étudiante« .

La ministre a-t-elle la mémoire courte ou ignore-t-elle que la loi LOLF (août 2001) oblige la production et la diffusion d’indicateurs de performances, le niveau à atteindre pour chacun des indicateurs étant inscrit dans la loi de Finances annuelle ? Pour mesurer la réussite étudiante, il est prévu deux indicateurs : taux de passage de 1ère année en 2ème année de licence, taux d’obtention de la licence en 3 ou 4 ans ».

Lire ma chronique du 7 mai 2011 : Licence : cibles de performance.

Faute encore plus grave.

  • « Si les données d’ensemble manquent encore, les premiers éléments établis par filière sont d’ores et déjà encourageants : le taux de réussite en première année de STAPS est plus haut que l’année dernière : 42.69% en 2017-2018, et 54.39% en 2018-2019, soit une augmentation de 11.7 points. Sur la base de ces premières données ainsi que des travaux conduits par l’IGAENR, le ministère procédera désormais à la consolidation d’indicateurs d’ensemble, permettant à la fois de quantifier la persévérance des étudiants et leur succès ».

Frédérique Vidal se laisse aller en attirant l’attention sur l’exceptionnelle hausse du taux de succès en 1ère année de STAPS : 54,39% en 2018-2019 contre 42,69% en 2017-2018. La Ministre joue là avec le feu : les résultats aux examens de l’année 2018-2019 font l’objet d’une « remontée des données » par chaque université. Celles-ci sont traitées nationalement et sont publiées en juin de l’année (dans ce cas : juin 2020). Le cas de STAPS doit donc être réservé jusqu’à la publication nationale.

L’année prochaine, la ministre pourrait tomber dans un nouveau piège statistique. En 2018-2019, la réussite en première année de licence a dû mécaniquement progresser par rapport à 2017-2018, sous la condition toutefois qu’une proportion significative de bacheliers 2018 soit entrée dans un parcours adapté (classe passerelle, parcours Oui si, licence aménagée, licence en 4 ans). Ce fut le cas en STAPS dès la rentrée 2018 comme le présente Didier Delignières sur son blog.

Le calcul de taux de réussite en 1ère année de licence (en 2018 comme en 2019) doit absolument séparer les deux populations de néo-bacheliers entrants, celle des étudiants en parcours classique, celle des étudiants en parcours adapté. Ces deux populations doivent faire l’objet d’un suivi de cohorte séparé. L’impact de la loi ORE sur le taux de réussite en licence en 3 ou 4 ans ne saurait donc être connu aujourd’hui !

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.