Denis Diderot, 30 ans en 1743

1713-1784. Denis Diderot, « né à Langres et mort à Paris, est un écrivain, philosophe et encyclopédiste français des Lumières, à la fois romancier, dramaturge, conteur, essayiste, dialoguiste, critique d’art, critique littéraire et traducteur ». Sources des citations de cette chronique : Wikipédia, Pierre Lepape, Diderot, Grandes Biographies Flammarion, 1991, 443 pages.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

1713. Denis Diderot naît à Langres, dans une famille bourgeoise. Son père Didier Diderot (1675-1759), maître coutelier, était réputé pour ses instruments chirurgicaux, scalpels et lancettes notamment. Sa mère Angélique Vigneron (1677-1748) était la fille d’un maître tanneur.

Diderot était l’aîné d’une fratrie dont chaque membre tint un rôle important dans la vie de l’écrivain. Didier-Pierre (1722-1787) embrassera la carrière ecclésiastique et sera chanoine de la cathédrale de Langres. Les relations entre les deux frères seront toujours conflictuelles.

1723-1728 (10 à 15 ans). Denis suit les cours du collège jésuite, à Langres.

1726 (13 ans). Ses parents envisagent pour lui la prêtrise et, en août 1726, Denis reçoit la tonsure de l’évêque de Langres et prend le titre d’abbé  ; il en revêt la tenue. Il doit succéder à son oncle chanoine, mais sa mort prématurée sans testament ne peut faire bénéficier son neveu de sa prébende.

1728 (15 ans). Peu intéressé par la carrière ecclésiastique, ni davantage par l’entreprise familiale, Diderot part étudier à Paris. Son père l’accompagne un moment.

1728 à 1732 (15-19 ans). Denis suit sans doute des cours au Collège d’Harcourt.

Le Collège d’Harcourt

  • En 1280, Raoul d’Harcourt, docteur en droit et chanoine de l’église de Paris, conseiller de Philippe IV le Bel, qui a été archidiacre de Rouen et Coutances, chancelier de l’église de Bayeux et chantre de l’église d’Évreux, achète plusieurs maisons dans Paris. Il y fait construire un collège destiné à l’accueil d’écoliers pauvres des quatre diocèses normands où il a exercé son ministère.
  • Il meurt avant l’achèvement de son projet et son frère, Robert d’Harcourt, évêque de Coutances, poursuit son œuvre.
  • Les statuts du 9 septembre 1311 précisent que ce collège est destiné à l’accueil de vingt-huit étudiants-boursiers aux arts et en philosophie, et à douze étudiants théologiens, originaires des diocèses de Coutances, Bayeux, Évreux et Rouen.
  • Le proviseur, obligatoirement normand, est élu par les huit plus anciens boursiers théologiens des quatre évêchés de Normandie.
  • Le collège se développe : au gré de nombreux dons, particulièrement de religieux normands, les bourses se multiplient ; il s’ouvre de plus en plus aux élèves issus de la noblesse et de la bourgeoisie parisienne.

1732 (19 ans). Diderot devient maître ès Arts.

1735 (22 ans). Il reçoit une attestation de l’université de Paris qui confirme qu’il a étudié avec succès la philosophie pendant deux ans et la théologie durant trois ans.

Au sortir des études, il réalise finalement que la prêtrise ne lui convient pas. Il tente alors de gagner sa vie selon les opportunités, tantôt précepteur, tantôt employé d’un procureur.

1737-1739 (24-26 ans). Ces années sont difficiles. Diderot donne des cours, compose des sermons, se fait clerc auprès d’un procureur d’origine langroise, invente des stratagèmes pour obtenir de l’argent de ses parents. Il fréquente les théâtres, apprend l’anglais dans un dictionnaire latin-anglais et donne quelques articles au Mercure de France

À la fin des années 1730, il annote une traduction d’Étienne de Silhouette de l’Essay on man d’Alexander Pope et se tourne vers la traduction.

1740-1748 (27-35 ans). Guerre de Succession d’Autriche (1748, Traité d’Aix-la-Chapelle). La vie et l’œuvre de Diderot ne semblent pas être affectées par cette guerre. Ses origines bourgeoises ne le destinaient pas à une carrière militaire.

1742 (29 ans). Diderot rencontre Jean-Jacques Rousseau. Une forte amitié naît entre les deux hommes.

Il effectue un premier retour à Langres pour solliciter auprès de son père le droit de se marier. Il essuie un refus.

1743 (30 ans). Au début de l’année, son père le fait enfermer quelques semaines dans un monastère près de Troyes. Denis s’en échappe et ayant atteint sa majorité matrimoniale (30 ans à l’époque), épouse secrètement Anne-Antoinette Champion (1710-1796). Le jeune couple s’installe rue Saint-Victor à Paris.

L’année 1743 marque le début de la carrière littéraire de Diderot, par le biais de la traduction.

1745 (32 ans). Traduction, largement augmentée de ses réflexions personnelles, de An inquiry concerning virtue or merit de Shaftesbury, sous le titre Essai sur le mérite et la vertu, premier manifeste du glissement de Diderot de la foi chrétienne vers le déisme.

1746 (33 ans). Publication de sa première œuvre originale, les Pensées philosophiques

1747 (34 ans). André Le Breton, éditeur, place Denis Diderot et Jean Le Rond d’Alembert à la tête du projet de rédaction de l’Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers. Diderot s’investira dans la rédaction, la collecte, la recherche et la réalisation des planches entre 1750 et 1765. Il a personnellement rédigé le Prospectus (paru en 1750) et plus d’un millier d’articles.

1 commentaire

Classé dans C. Ile-de-France, E. Arts Lettres Langues, E. Sciences, E. Sciences humaines et sociales, F. 18ème siècle

Une réponse à “Denis Diderot, 30 ans en 1743

  1. La retraite donne le temps de lire les oeuvres de Diderot. Un grand ! et j’ignorai qu’il avait annoté une traduction du natif de Limoges, Silhouette.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.