E. Philippe enfume les syndicats

« Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément » (Nicolas Boileau)

Lettre d’Édouard Philippe aux organisations syndicales et patronales (11 janvier 2020) : texte intégral (voir également les 5 images ci-dessous)

Le Premier ministre a eu besoin de deux pages et de huit points pour rappeler clairement et autoritairement les nombreuses mesures du projet de loi qui sera discuté prochainement au Parlement.

Sa concession du 11 janvier sur la suspension du projet d’âge pivot de court terme n’est que de l’enfumage.

  • la loi sur le système de retraite universel prévoira en effet un âge d’équilibre financier (âge de départ en retraite sans décote).
  • une conférence sur l’équilibre et le financement des retraites est mise en place. Un nombre suffisant de partenaires sociaux doit y participer et parvenir, d’ici fin avril 2020, à faire des propositions d’équilibre du système en 2027.

Le Premier ministre restreint le champ des solutions que pourront faire les syndicats réformistes (CDFT, UNSA, CFTC) au terme de la conférence. Il exclut ainsi la hausse du coût du travail (hausse des cotisations patronales) et la baisse du pouvoir d’achat des pensions (ce qui ressemble fort à une promesse de Gascon).

Commentaires fermés sur E. Philippe enfume les syndicats

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), Non classé

Les commentaires sont fermés.