JF. Balaudé. 8 ans de présidence

23 octobre 2012. Nanterre et la liberté d’expression

Jean-François Balaudé, “Je vous rassure, la liberté d’expression dans notre université est entière, et elle le restera, évidemment. Et puisque la note en question a donné lieu à des lectures mal appropriées de la part de quelques collègues, elle sera modifiée afin d’éviter tout malentendu et toute perte d’énergie inutile aux défenseurs des libertés individuelles, dont je fais partie, est-il besoin de le préciser ?”

La note modifiée, portant sur les relations avec la presse, a effectivement fait l’objet hier d’un courriel signé par Christophe Boisseau, vice-président Communication.. Cet ancien directeur du marketing et de la communication de l’Institut français de gestion veut rassurer les enseignants-chercheurs, émus par la première note et déjà prêts à porter plainte pour entrave aux libertés universitaires.

4 décembre 2012. Motion de l’Assemblée générale de l’UFR Droit et Sciences Politiques, motion votée à l’unanimité.

Point 1 de la motion. « Compte tenu de la gouvernance actuellement pratiquée par la Présidence de l’Université, l’Assemblée générale demande le retrait de toutes les décisions à portée rétroactive adoptées depuis le début de la présidence »

8 décembre 2012. Jean-François Balaudé, jeune président de l’université POND, est candidat dans un des deux trios qui vise le bureau de la Conférence des Présidents d’université. Ce trio est battu et Jean-Loup Salzmann devient président de la CPU

25 février 2015. Critique des COMUE franciliennes

Les universités parisiennes dans la tourmente des regroupements, par Myriam Baron & Loïc Vadelorge, Métropolitiques, 25 février 2015.

Depuis 2006, les regroupements d’universités et d’établissements sont monnaie courante. Myriam Baron et Loïc Vadelorge défendent l’idée que, au sein de l’agglomération parisienne, les Comue sont inadaptées aux pratiques des étudiants et des enseignants, et reposent sur de nombreuses incohérences territoriales

14 juin 2015. Paris Lumières : court-circuit

Une première depuis la création des Comue par la loi ESR de juillet 2013. Le CA de l’Université Paris Lumières, élu en avril 2015, a voté, le 11 juin, contre la proposition des 3 membres fondateurs (Paris 8, Paris 10, CNRS). Une COMUE sans président : original ! Court-circuit dans la gouvernance ! Que va-t-il se passer maintenant ?

20 septembre 2015. Paris-Lumières : rebelote !

Sur le blog de Sauvons l’université : Élections à la COMUE « Paris-Lumières » (suite) : communiqué des listes Décidons en commun de notre avenir ! Extraits « On prend les mêmes et on recommence ? Nos deux présidences d’université et leurs candidats « uniques » (si uniques qu’ils ne peuvent être remplaçables) ont de la suite dans les idées. Le 11 juin la majorité du CA de la ComUE avait clairement rejeté l’élection de ces candidats uniques. Dans les semaines qui suivirent se déroula un ballet dont le ridicule le disputait au pathétique…

Pourtant nous venons d’apprendre que MM. Jouvet et Dargent ont décidé de se représenter. On y verra une marque de la considération accordée à l’expression des élu(e)s au CA de la ComUE : puisque ces derniers n’ont pas voulu de ces deux candidats, proposons-les donc de nouveau ! »…

18 février 2016. Balaudé : majorité très relative

Les élections 2016 aux Conseils centraux de POND (Université Paris Ouest Nanterre La Défense) ont eu lieu, pour les personnels, les 2 et 3 février 2016 ; le 9 et 10 février pour les usagers. La liste soutenant la réélection de Jean-François Balaudé l’a emporté dans les deux collèges enseignants, obtenant 5 sièges dans chacun de ces collèges. Le président sortant n’a obtenu qu’une majorité très relative chez les professeurs : 101 voix sur 231 suffrages exprimés, sur 300 électeurs inscrits.

18 avril 2018. Jean-François Balaudé et les universités : « Nous trouverons les solutions pour valider les diplômes », vidéo de France Inter ( 22’34)

16 décembre 2018Examens sous présence policière ?

Communiqué de presse Solidaires étudiant⋅e⋅s. Depuis lundi 10 décembre, suite à la décision prise en Assemblée générale le 6 décembre, l’Université est bloquée afin de protester contre la hausse des frais d’inscription pour les étudiants étrangers. Le blocage a été reconduit à deux reprises en Assemblée générale le 10 décembre puis le 13 décembre. Le 10 décembre, premier jour du blocage, des vigiles privés avec des chiens, payés par l’Université, ont violenté des étudiants. Les cours et partiels ont ensuite été annulés progressivement pendant la semaine…

17 décembre 2019. Jean-François Balaudé élu Président du Campus Condorcet

« Sur proposition acquise à l’unanimité des membres du Bureau, le Conseil d’administration de l’établissement public Campus Condorcet (EPCC), réuni le mardi 17 décembre 2019, a élu Jean-François Balaudé à la présidence de l’EPCC pour un mandat allant jusque juin 2022 ».

Agé de 57 ans, Jean-François Balaudé ne doit pas avoir envie de retourner « faire le professeur de philosophie » dans un amphi de Nanterre. Il a cherché une place. Pour une présidence d’un établissement nouveau, il est même possible qu’il n’y ait pas eu « lutte des places »

Février 2020. Mais pourquoi la COMUE Paris-Lumières n’est-elle pas encore dissoute ? Les professions de foi des différentes listes aux élections de la semaine dernière ne semblent pas passionnées par cette PLUM.

Appel aux lectrices et lecteurs du blog : si vous êtes intéressé(e) et avez le temps disponible, écrivez un bilan de 8 ans de présidence de JFB : je le publierai.

Poster un commentaire

Classé dans C. Ile-de-France

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.