Univ. des Antilles. Nouvelle crise !

« Et le constat est sans appel : « Ambiguïtés juridiques problématiques », dysfonctionnements administratifs sérieux », « insuffisances structurelles », « rivalités exacerbées entre les pôles »… Pour les rapporteures il faut une réforme en profondeur des instances de gouvernance et de leur organisation entre les deux pôles »…

« Pour un partage équilibré, le rapport demande donc « que les moyens attribués au pôle initialement surdoté [la Guadeloupe] soient sanctuarisés à la date de création de l’UA… Il s’agit que le rééquilibrage ne se fasse pas en prélevant sur l’autre pôle mais par une contribution additionnelle de la part du ministère (p. 30, 31/56).

Pour Josette Manin et Danièle Hérin c’est une condition sine qua non à la survie de l’Université des Antilles. Survie qui tient donc à un effort de la part de l’État. Car, une nouvelle scission sonnerait le glas de l’Université. On en est là ! »

Poster un commentaire

Classé dans C. Outre-Mer

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.