E. Garnier, présidente rebelle ?

Le 10 février 2020, la CGT FERC SUP publie un communiqué pour commenter un communiqué : Une présidente rebelle ?

« Le 3 février 2020, la présidente de l’université publiait un communiqué par lequel elle déclarait son désaccord avec les perspectives tracées par les rapports préparatoires au projet de loi de programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR).

Qu’en est-il vraiment ? Pour l’emploi et la précarité par exemple :

Concernant la précarité, l’UT2J travaille depuis plusieurs années à améliorer ce qui relève de son pouvoir […] pour explorer les pistes qui permettraient de limiter la précarité de certains emplois dans l’ensemble de nos activités.

La présidente de notre université va-t-elle donc créer tous les emplois nécessaires à son bon fonctionnement ? Assurément pas !

Puisqu’elle doit reconnaître dans le même texte qu’elle est obligée de composer avec « un contexte budgétaire et d’emploi de plus en plus contraint.

Impuissance qu’elle a d’ailleurs confirmée publiquement lorsqu’elle a été interrogée sur cette question lors de la séance du Conseil d’administration du mardi 4 février 2020.

Pour rassurer notre communauté universitaire inquiète des projets annoncés du ministère, elle garantit qu’elle relaiera nos prises de position « tant auprès du ministère que de la CPU »

Si le ministère était attentif aux inquiétudes des personnels nous le saurions déjà. Mais la Conférence des présidents d’université (CPU) ?

Dans son communiqué du 21 mai 2019 « La CPU pour une approche proactive de l’autonomie »,

Comment la présidente va-t-elle gérer l’Université en lutte contre le projet de réforme des retraites ? contre la précarité ? contre la LPPR ? Brandira-t-elle le drapeau de la rébellion à la tête de ses enseignants, ses BIATSS et ses étudiants ? Depuis le début 2020, les grèves dans Toulouse Jean-Jaurès sont nombreuses. Mais il ne semble pas que la démission de la présidente soit demandée.

Chronique à suivre : les grèves en cours à Toulouse

Pour aller plus loin : toutes les chroniques du blog sur l’université de Toulouse Jean Jaurès

Commentaires fermés sur E. Garnier, présidente rebelle ?

Classé dans C. Occitanie (Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon), E. Arts Lettres Langues, E. Sciences humaines et sociales

Les commentaires sont fermés.