Archives mensuelles : avril 2020

Le travail étudiant en confinement

Le travail étudiant en période de confinement, Elsa Martin et Simon Paye, Université de Lorraine, UFR SHS Nancy, département de sociologie, avril 2020, 22 pages.

Extraits du rapport. « Ce compte-rendu d’enquête vient s’ajouter à ceux déjà publiés par des collègues des universités de Grenoble, de Nanterre, de Dauphine, de Paris 8, ainsi que de Rennes 2.

A Nancy, le conseil de formation de l’Université de Lorraine a indiqué que des possibilités d’examen à distance sont bien réelles et opérationnelles. Il appartient à chacun d’adapter l’évaluation au regard des possibilités offertes.

Nous souhaitions avant tout vérifier s’il était possible pour tous les étudiants de poursuivre leurs études à distance et sans interaction en présentiel avec leurs enseignants et leurs camarades de promotion. Sont abordés ici les aspects matériels de la question du travail à distance, ce qui constitue à nos yeux une des bases essentielles pour l’appréhender sereinement.

Quelques résultats de l’enquête.

  • 89 étudiants sur 299 n’ont pas répondu au sondage. Les problèmes identifiés dans ce compte-rendu, calculés sur les seuls répondants au sondage, sont sans doute sous-estimés
  • Seuls 17,6% des répondants déclarent avoir une connexion stable, rapide et illimitée
  • Près de la moitié (44,8%) disent rencontrer des problèmes de connexion sur une ou deux des dimensions (stabilité, rapidité et quantité illimitée)
  • Plus d’un tiers des répondants (37,6%) n’ont pas de connexion individuelle ou, s’ils en ont une, cumulent les trois problèmes de connexion (instabilité, lenteur et limitation)

Les décisions relatives au maintien des évaluations du deuxième semestre ou du calendrier universitaire ne peuvent faire l’économie des faits qui sont ici exposés.

Il convient pour finir de rappeler que ce sondage sur les conditions matérielles de travail à distance n’a traité que des dimensions techniques du problème. En ce sens, nous n’abordons ici que la partie visible de l’iceberg.

 La dégradation des conditions d’études et de travail liée à l’assignation à domicile provient également de la détérioration des conditions de vie (économiques, sociales, psychologiques) et de l’atomisation des enseignants et des étudiants ».

Commentaires fermés sur Le travail étudiant en confinement

Classé dans AA. Universités et COVID 19, C. Bretagne Normandie, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), C. Ile-de-France, C. Rhône-Alpes Auvergne, E. Sciences humaines et sociales

Devenir des diplômés de DUT

Les enquêtes sur le devenir des diplômés de DUT (celle présentée en page 2 de cette chronique est la 15ème) est-elle encore utile pour l’orientation des élèves de terminale dans la mesure où 92% des diplômés de DUT poursuivent des études ? Ne serait-il pas plus fécond d’étudier l’insertion des diplômés de DUT qui ont poursuivi des études durant une année de plus (en licence professionnelle par exemple) ?

Le mieux serait d’anticiper la réforme des études en IUT qui sera mise en œuvre en 2021. Analyser le devenir des diplômés 2017 (DUT + 1 année) en décembre 2020, et ainsi de suite pour arriver à l’impact de la future réforme : devenir en décembre 2026 (devenir à 30 mois) des diplômés 2024 de la nouvelle licence IUT.

Accueillir davantage de bacheliers technologiques, créer un cursus complet en trois ans, limiter les poursuites d’études jusqu’à bac + 5 : la réforme des IUT, prévue pour 2021, suscite certaines inquiétudes, Sylvie Lecherbonnier, Le Monde, 07 février 2020.

Autre problème, celui abordé dans la chronique d’hier (29 avril), Sale temps pour les enquêtes et pour les enquêtés. Quel impact de la pandémie sur les premières années professionnelles des diplômés 2018, 2019 et 2020 ?

Commentaires fermés sur Devenir des diplômés de DUT

Classé dans Non classé

Quiz. Journées des OVE en… 2010

C’était il y a 10 ans. 6èmes Journées nationales des observatoires de la vie étudiante, 2, 3 et 4 juin 2010, Strasbourg.

Une galerie de portraits. Intercalées dans le texte de la chronique, photos de 5 des personnalités présentes. Quiz : Qui sont-elles ? Leurs responsabilités, il y a dix ans ? Les réponses figurent dans les albums.

Extraits du programme des journées. « L’Observatoire régional de l’enseignement supérieur et de l’insertion professionnelle des étudiants (ORESIPE), du service d’aide au pilotage de l’Université de Strasbourg, s’emploie à faire de cette manifestation une rencontre fructueuse et conviviale pour tous ceux que nous aurons plaisir à accueillir en Alsace.

Le thème retenu pour ces journées est : De l’observation à l’action : information, orientation, pilotage.

Depuis quelques années, avec l’enquête nationale sur les diplômés des IUT, puis sur ceux des licences professionnelles et, en 2010, avec l’enquête « master », le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche impose aux universités de réaliser les enquêtes d’insertion selon une méthodologie unique et commune.

Désormais, les critères de répartition des moyens attribués aux universités par le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche ne tiennent plus au seul nombre des inscrits dans les formations habilitées. Ils intègrent déjà la notion de présents aux examens et tendent également à intégrer des indicateurs de performance comme les taux de réussite ou l’insertion professionnelle des diplômés. La qualité, la fiabilité et l’impact des études réalisées par les observatoires deviennent donc primordiaux, à tous les niveaux de responsabilité : Ministère, universités, composantes, responsables de diplômes.

Commentaires fermés sur Quiz. Journées des OVE en… 2010

Classé dans BA. Photos, BF. Quiz, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

RESOSUP, réseau des Observatoires

Résosup, Réseau des Observatoires de l’Enseignement Supérieur. Depuis 2009, toutes les chroniques d’Histoires d’universités sur Résosup. Chronique à suivre : galerie de portraits, photos de la rencontre nationale des observatoires, en juin 2010 à Strasbourg.

Source principale de la chronique Factuel de l’université de Lorraine, 19 février 2020. Amélie Briffaux réélue présidente. Les priorités du réseau pour 2020-2022.

Le CA de Résosup a aussi adopté le 6 février 2020 des principes et engagements dans un document intitulé « Projet associatif 2020-2022 » (page 2 de la chronique). Parmi les actions envisagées par le réseau : mieux contribuer à l’information des publics ; encourager la certification des observatoires, vue comme une alternative à la labellisation des enquêtes ; contribuer à l’élaboration d’indicateurs pertinents sur la réussite dans le cadre de la réforme des formations…

Amélie Briffaux, présidente de Résosup depuis 2016, vient d’être réélue début février 2020. Elle est responsable de l’Observatoire de la vie universitaire à l’Université de Lorraine depuis janvier 2012. Elle a occupé les fonctions de responsable du pôle statistiques de la mission « indicateurs,  qualité, contrôle et audit » de l’Université Henri Poincaré (2005-2012) et de responsable de l’observatoire des études et de l’insertion professionnelle des étudiants dans cette même université (2005). Elle était précédemment chargée des études statistiques à la DEPP (2003-2005). Amélie Briffaux est titulaire d’un DESS de démographie appliquée aux entreprises et aux collectivités locales et d’une maîtrise des sciences et techniques mention sciences sociales appliquées.

Université de Lorraine : Observatoire de la Vie universitaire

Gouvernance de Résosup

  • Présidente : Amélie Briffaux (Université de Lorraine)
  • Vice-président : Xavier Collet (Université de Rennes I)
  • Trésorière : Sylvie Vilter (UVSQ)
  • Trésorier-adjoint : Simon Macaire (Université de Bordeaux)

Membres du conseil d’administration :

  • Cécile Créac’h (UBO)
  • Marc Dalaut (Université de Lorraine)
  • Marie-Annick Denche (Université Côte d’Azur)
  • Carolina Deffes (Comue d’Aquitaine)
  • Priscille Di Vito (Université de Saint-Étienne)
  • Marthe Kalifa (Université de Montpellier)
  • Paul Magnand (Université de Grenoble Alpes) 
  • Étienne Romain (Université de Toulon)
  • Sylvie Toullalan (Université de Toulouse Jean-Jaurès)

Commentaires fermés sur RESOSUP, réseau des Observatoires

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

Sale temps pour les enquêtes

Suite de la chronique, L’orientation, 3 ans après la loi ORE. Pour mieux orienter les étudiants, il faut des enquêtes sur la réussite dans les études et des enquêtes sur l’insertion. La loi ORE y a bien pensé : l’article L. 611-5 du code de l’éducation institue un observatoire de l’insertion professionnelle dans chaque université par délibération du conseil d’administration…

En période de confinement et de fermeture des universités, le fonctionnement des observatoires est évidemment perturbé. Les ingénieurs d’études ou de recherche, qui composent l’ossature des observatoires, travaillent-ils à distance ? En cas d’enquêtes téléphoniques, dans quelles conditions concrètes, les enquêteurs vacataires sont-ils mobilisés ?

On peut faire l’hypothèse que la pandémie Covid-19 et le confinement qu’elle entraîne impactent les conditions de vie et d’études des étudiants, la recherche du premier emploi, les débuts de la vie active, le volume des offres d’emploi. Printemps 2020 : sale temps pour les enquêtes, sale temps pour les enquêtés.

  • « En mars 2020, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A en France (hors Mayotte) enregistre sa plus forte hausse depuis le début de la série en 1996 (+246 100, soit +7,1 %), pour s’établir à 3 732 500 », DARES, 27 avril 2020.

Les perturbations touchent aussi les enquêtes nationales, A. celle de l’OVE, B. celle du CEREQ (page 2 de cette chronique).

A. Enquête de l’Observatoire de la Vie Étudiante sur Les conditions de vie des étudiant(e)s.

Exemple de résultat en ligne pour l’enquête de l’OVE, Conditions de vie 2016

Commentaires fermés sur Sale temps pour les enquêtes

Classé dans Non classé

Assurer la continuité pédagogique

Les universités sont fermées jusqu’en septembre, me semblent abandonnées par le Ministère et par la Conférence des Présidents d’Université.

Elles doivent cependant assurer la continuité pédagogique, c’est-à-dire organiser

Des exemples d’adaptation des modalités de contrôle des connaissances dans 6 universités. Suite des chroniques MCC dans l’université de Lorraine.

À l’Université de Lorraine, « beaucoup d’inconnues pour la rentrée », La semaine Metz, Nancy, Thionville par Camille Malnory, 24 avril 2020. Interview de Pierre Mutzenhardt, président de l’université de Lorraine. Partie consacrée aux examens.

Extraits. La tenue des examens en présentiel aurait été trop compliquée, affirme le président de l’UL. « Il est possible de réduire les effectifs dans les salles mais il y a des incertitudes sur les équipements de protection. Il aurait fallu créer des files d’attente par exemple. Nous ne sommes pas non plus assurés que nos étudiants de l’étranger, ou ceux d’autres régions qui sont légitimement rentrés chez eux, pourront revenir en Lorraine pour composer. »

Reste la question du type d’examen que passeront les étudiants à distance. « Nous devons nous adapter, notamment en proposant des devoirs à la maison ou des QCM. Certaines facultés ont opposé les risques de triche. Oui, les étudiants composeront en ayant accès aux documents. »

Malgré tout, Pierre Mutzenhardt est opposé au recours aux logiciels de surveillance à distance. « Nous avons déjà des outils anti-plagiat pour minimiser ce type d’impact. Je suis persuadé que nos étudiants ne sont pas des tricheurs et si certains passent entre les mailles du filet, ce qui existe déjà lors d’examens en présentiel, cela se ressentira dans la poursuite des études une fois que tout sera revenu à la normale. »

Commentaires fermés sur Assurer la continuité pédagogique

Classé dans AA. Universités et COVID 19, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

Confinement. Évolution du ressenti

Aix-Marseille Université, communiqué de presse, 3 pages, lundi 27 avril 2020. Publication des résultats d’une double étude scientifique dans le cadre du projet Com COVID-19.

Extraits du Communiqué. 1ère étude. « Une équipe de chercheurs d’Aix-Marseille Université, a mené une étude sur l’évolution du ressenti d’une population diversifiée de Français lors du confinement à J+10, J+20, J+30. Parmi les principaux résultats :

Le ressenti général en cours de confinement, plutôt positif en J+10, devient de plus en plus négatif les jours avançant…

 J+30, les personnes commencent à accepter l’idée, socialement nouvelle, de vivre dans une certaine incertitude, en manquant d’informations fondamentales par exemple sur l’avenir…

 Un après-confinement qui soulage et effraye à la fois. Les personnes y perçoivent une grande incertitude »…

Commentaires fermés sur Confinement. Évolution du ressenti

Classé dans AA. Universités et COVID 19, C. PACA Corse

Le jardin de Cécile : quiz

La terrasse de notre appartement à Strasbourg a plusieurs usages : jardin de Cécile (18 plantes et arbustes), salle à manger dès qu’il fait beau et 17 degrés, salon de lecture… et de sieste, et donc un lieu de confinement fort commode en cette période de pandémie.

Après un premier quiz sur le jardin de Cécile : nommer 5 plantes parmi onze, en voici un second.

Quel est le nom de ce curieux arbuste, choisi dans cet album de 16 photos (25 avril) ?

Commentaires fermés sur Le jardin de Cécile : quiz

Classé dans BA. Photos, BF. Quiz, BG. Cuisine pour le confinement

Cuisine en confinement. 50 recettes

Cuisiner facilement, sans recette mais à partir de la liste des ingrédients. Albums de 5 à 11 photos pour chacune des recettes. Cliquer sur la légende en bas de chaque photo pour accéder au diaporama en grands formats

41. Ravioli bio au poulet et reste de saucisse fumée, salade

Cliquer ici pour découvrir les 7 photos en grand format

42. Escalopes de veau (bio), sauce au paprika doux. Restes de purée

Cliquer pour découvrir les 8 photos en grand format

43. Omelette (mascarpone, basilic, piment d’Espelette), frites au four (surgelées)

La recette en 5 photos grand format : cliquer ci

44. Chili con carne (recette Quitoque)

La recette en 6 photos grand format : cliquer ici

45. Gratin d’endives au jambon. Sauce béchamel au petit épeautre

La recette en 6 photos grand format : cliquer ici

46. Pizze de la Fabrique à Miam (Thon, tomates séchées, poivrons, câpres et Margherita)

La recette en 9 photos grand format : cliquer ici

2 Commentaires

Classé dans BG. Cuisine pour le confinement

L’orientation, 3 ans après la loi ORE

La loi ORE (Orientation et Réussite des Étudiants) du 8 mars 2018 est une des lois-phare de la 1ère année du mandat du Président de la République. L’idée générale : mieux les étudiants sont orientés ; mieux ils réussissent leurs études et mieux ils s’insèrent dans la vie active. L’idée n’est pas nouvelle : Valérie Pécresse et son directeur de la DGESIP, Patrick Hetzel, en avaient fait leur cheval de bataille entre 2008 et 2012.

Mais, pour mieux orienter les étudiants, il faut des enquêtes sur la réussite et des enquêtes sur l’insertion. La loi ORE y a bien pensé : c’est devenu l’article L. 611-5 du code de l’éducation ; il est ainsi rédigé :

« Un observatoire de l’insertion professionnelle est institué dans chaque université par délibération du conseil d’administration…

Avec les milieux professionnels qui sont associés aux enseignements supérieurs, cet observatoire remplit six missions
(elles sont énoncées dans l’article 611-5)…

Les statistiques comportant les taux d’insertion professionnelle des étudiants, constatés un an et deux ans après l’obtention de leur diplôme, sont publiées sur le site internet de l’établissement. Chaque élève en est obligatoirement informé en amont de son orientation dans un nouveau cycle ou une formation supérieure.

Un observatoire national de l’insertion professionnelle des diplômés de l’enseignement supérieur agrège les statistiques produites par les observatoires d’établissements et coordonne leurs actions communes. Un arrêté du ministre chargé de l’enseignement supérieur précise l’organisation de cette inst
ance« 

Le BAIP (bureau d’aide à l’insertion professionnelle) devient l’Observatoire de l’insertion professionnelle en application de la loi ORE.

Commentaires fermés sur L’orientation, 3 ans après la loi ORE

Classé dans Non classé