Hommes sages-femmes en formation

Au cours de la formation, les hommes bénéficient d’une certaine bienveillance, voire dans certains cas d’une véritable valorisation. Ils occupent largement le devant de la scène dans les rôles de représentation, surinvestissant les fonctions de délégué, de référent de groupe ou encore d’élu d’associations étudiantes. Par ailleurs, ils entretiennent souvent des relations plus individualisées que les étudiantes avec le corps enseignant, avec leurs collègues et avec leur hiérarchie. En général, ils obtiennent aisément des stages et y sont très repérés, disposant alors d’espaces privilégiés pour montrer leurs compétences. Plus largement, ils bénéficient de projections valorisantes – ils seraient de bons (futurs) professionnels, plus amusants et plus détendus que les femmes – qui facilitent leur intégration au sein des équipes. Une encadrante de stage raconte par exemple : [Ce stagiaire] a été extrêmement bien accueilli, beaucoup mieux accueilli que d’autres stagiaires, ça c’est évident. […] J’ai l’impression qu’il y a une réelle différence dans la qualité de l’accueil quand ce sont des jeunes femmes et quand c’est un jeune homme. […] On va aller dire des choses à des jeunes stagiaires qu’on ne dira pas à [ce stagiaire homme], quoi ! […] On va dire à une jeune femme qu’elle est pas bien habillée ou qu’elle a les cheveux gras, mais à [lui] on ne lui fera pas de commentaire sur sa tenue.

La position confortable des hommes ressort également dans certains jugements scolaires exprimés à leur égard. De fait, les étudiants obtiennent dans l’ensemble de moins bons résultats que les étudiantes : ils redoublent davantage et échouent plus souvent aux épreuves du diplôme en fin de cursus. Pourtant, ils font régulièrement l’objet de jugements qui dépassent partiellement leurs résultats effectifs. Considérés par une partie du corps enseignant et des encadrantes et encadrants de stage comme plus détachés des finalités scolaires immédiates que les femmes, ils bénéficient d’une certaine bienveillance, voire dans certains cas d’une véritable valorisation ».

Question. La thèse prend en compte les données disponibles au moment de sa première phase. Dans ce cas, la population d’étudiants concernés s’arrête à 2015. Dès lors, quel sera l’impact sur la composition H/F de la réforme en cours du 1er cycle de santé ?

Commentaires fermés sur Hommes sages-femmes en formation

Classé dans E. Médecine Pharmacie

Les commentaires sont fermés.