1722-1728. Le Palais épiscopal

« Malo Auguste Saussard était fils d’un suisse au service du duc d’Antin. Il s’est marié le 24.9.1726 à Strasbourg avec Marie Élisabeth Bernard, dont il a eu 6 enfants nés et baptisés à la paroisse de la cathédrale entre 1727 et 1735. Marie Élisabeth Bernard était fille de Pierre Bernard, restaurateur à l’enseigne « La Ville de Landau » et bourgeois de Strasbourg.

A partir de 1712, il fut élève de l’Académie royale de Paris.

1716. Il fut admis à l’Académie de France à Rome, où il se fit remarquer dès 1717 par la création de parterres pour la villa Borghèse à Frascati.

1721. Il obtint un congé pour se mettre à la disposition du prince Frédéric-Constantin de la Tour d’Auvergne, grand doyen du chapitre de la cathédrale de Strasbourg.

De 1722 à 1728, il construisit à Strasbourg l’Hôtel du Grand Doyenné, aujourd’hui Archevêché, la première des demeures dans le style parisien de Robert de Cotte, qui a participé à l’élaboration des plans. Parallèlement, il éleva le magasin à grains voisin (1722). Quelques années plus tard, il fut chargé de l’entreprise de maçonnerie du Palais Rohan.

Il acquit le droit de bourgeoisie à Strasbourg en 1726 et fut élu échevin de la tribu des Maçons en 1729.

1734. Il signa un projet d’aménagement du chœur de la cathédrale.

1737. Il disparaît des listes officielles, ce qui signifie, soit son décès, soit son départ ».

Pour aller plus loin. L’architecture à Strasbourg sous Louis XV, Daniel Ludmann, Cahiers alsaciens d’Archéologie, d’Art et d’Histoire, Strasbourg, tome XXIV, 1981, pp. 131-168. Compte-rendu par Daniel Rabreau, Bulletin Monumental, Année 1984, 142-4, pp. 452-455.

Commentaires fermés sur 1722-1728. Le Palais épiscopal

Classé dans AA. Histoire 18ème siècle, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Ingénierie, Architecture

Les commentaires sont fermés.