Reims. Conflits Université / Collège

Le Collège des Jésuites de Reims

1606. Nicolas Brûlart de Sillery demanda à Henri IV l’autorisation pour les Jésuites d’ouvrir à Reims un Collège. Le roi autorisa, par lettres patentes du 25 mars, les pères jésuites à fonder un Collège à Reims. Son frère François, qui était aumônier du roi, acheta l’hôtel de Cerny le 12 mars 1608 pour qu’ils s’y installent. Il fit don de 3 000 livres pour l’aménagement en école.

1608. Dès le 18 octobre, les jésuites y ouvrirent leurs classes. On y enseigna les Humanités, la Philosophie et les Mathématiques.

1610. François Brûlart fit don d’une ferme et d’un prieuré pour le maintien d’une chaire de philosophie, puis en 1614 une rente de 1 000 livres pour l’ouverture d’une deuxième chaire de philosophie.

1615. Les Jésuites achetèrent le prieuré de Saint-Maurice voisin pour l’extension des locaux .

1619. François Brûlart fit un nouveau don de 6 600 livres, ce qui permit de lui donner son agencement actuel : une chapelle centrale avec une cour entourée de bâtiments. L’enseignement fut alors complété par la Théologie.

Il se faisait suivant le Ratio Studiorum de la compagnie de Jésus et a accueilli jusqu’à 1000 élèves et avait un internat. Son enseignement de classes de grammaire, de philosophie, de rhétorique mais aussi de danse de théâtre, de musique et d’escrime ; ce développement a porté de l’ombre à l’université de Reims et des conflits apparaissent.

1609. Le collège a la volonté que ses élèves puissent passer les diplômes de l’université ce qui fut accordé par lettres patentes en 1609 mais ne dissipa point les discordes. La pédagogie des Jésuites était innovante pour l’époque, en plus des cours en latin les temps de cours prévoyaient une alternance d’enseignements des arts et des sciences.

1662 (décembre). Arrêt du Conseil du Roy qui maintient le dit Collège des Jesuites en ladite incorporation à l’Université de Reims

1762. En mai, les biens des Jésuites sont saisis et le collège de Reims est réuni avec ceux du collège des bons enfants.

1766 (janvier) – 1772. L’hôpital général entrait en possession des bâtiments et sert alors comme hospice.

1791. Les Magneuses, fondation créée par la veuve de Nicolas Colbert, s’installèrent dans une partie du collège en 1791 pour y accueillir des filles pauvres ayant entre 10 et 15 ans et leur donner une éducation. Elles vont occuper le collège jusqu’au milieu du XXe siècle avant qu’il ne serve d’hébergement des étudiants en droit en 196.7

Fermée en 1793 sous la Révolution, comme les autres universités d’Ancien Régime, elle connaît une éclipse presque totale pendant un siècle et demi, pour réapparaître dans les années 1960.

Commentaires fermés sur Reims. Conflits Université / Collège

Classé dans AA. Histoire 18ème siècle, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Droit et Sciences politiques, E. Médecine Pharmacie, E. Sciences humaines et sociales

Les commentaires sont fermés.