1753. Rousseau par de La Tour

1757 (45 ans). Diderot envoie à Rousseau son drame Le Fils naturel, dans lequel se trouve la phrase, L’homme de bien est dans la société, il n’y a que le méchant qui soit seul. Rousseau prend cette réplique pour un désaveu de ses choix et il s’ensuit une première dispute entre les amis.

Au cours de l’été, Diderot éprouve des difficultés pour faire paraître l’Encyclopédie à Paris. Ses amis Grimm et Saint-Lambert sont enrôlés dans la guerre de Sept Ans. Ils confient au vertueux Rousseau leurs maîtresses respectives, Mme d’Épinay et Mme d’Houdetot. Jean-Jacques tombe amoureux de cette dernière, entraînant une idylle vraisemblablement platonique, mais, du fait de maladresses et d’indiscrétions, les rumeurs vont bon train jusqu’aux oreilles de l’amant. Rousseau en accuse successivement ses amis, Diderot, Grimm et Mme d’Épinay qui vont définitivement lui tourner le dos.

1758 (46 ans). Dans sa Lettre à M. d’Alembert, Rousseau s’oppose à l’idée que défendait ce dernier selon laquelle Genève aurait intérêt à construire un théâtre, en arguant du fait que cela affaiblirait l’attachement des citoyens à la vie de la cité ».

1759 (47 ans). Maurice-Quentin de La Tour apporte à Montmorency une copie du portrait de Rousseau réalisé en 1753, trop tard pour que Mme d’Epinay le reçoive : Rousseau, déjà fâché avec son hôtesse, n’habite plus l’Ermitage mais le Mont-Louis, situé à quelques kilomètres de son ancienne habitation. Sur place, le pastelliste réalise une réplique du portrait qu’il conservera dans son atelier. C’est le troisième exemplaire.

1761-1762 (49 et 50 ans). « Rousseau achève son roman Julie ou la Nouvelle Héloïse, qui obtient un immense succès, et travaille à ses essais Émile ou De l’éducation et Du contrat social. Les trois ouvrages paraissent, grâce à la complaisance de Malesherbes, alors directeur de la Librairie. Dans La Profession de foi du vicaire savoyard, placée au cœur de l’Émile, Rousseau réfute autant l’athéisme et le matérialisme des Encyclopédistes que l’intolérance dogmatique du parti dévot. Dans Le Contrat Social, le fondement de la société politique repose sur la souveraineté du peuple et l’égalité civique devant la loi, expression de la volonté générale.

Si l’Émile et le Contrat social marquent le sommet de la pensée de Rousseau, ils isolent cependant leur auteur. En effet, le Parlement de Paris et les autorités de Genève estiment qu’ils sont religieusement hétérodoxes et les condamnent. Menacé de prise de corps par la Grande Chambre du Parlement de Paris en juin 1762, il doit fuir seul la France, avec l’aide du maréchal de Luxembourg ;. Il évite Genève et se réfugie à Yverdon chez son ami Daniël Roguin. Si sa condamnation à Paris est surtout due à des motifs religieux, c’est le contenu politique du Contrat Social qui lui vaut la haine de Genève. Berne suit Genève et prend un décret d’expulsion. Rousseau doit quitter Yverdon et se rend à Môtiers auprès de Madame Boy de la Tour. Môtiers est situé dans la principauté de Neuchâtel qui relève de l’autorité du roi de Prusse Frédéric II. Ce dernier accepte d’accorder l’hospitalité au proscrit ».

1763. Rousseau a 51 ans. Le 4ème exemplaire du portrait réalisé en 1753 fait l’objet d’un 4ème exemplaire. Commandé par François Coindet, ami suisse de Rousseau, il est légué par son neveu Jean-François Coindet au Musée d’art et d’histoire de Genève.

Analyse de l’œuvre par Patrick Aulnas. Le succès de Quentin de la Tour au 18e siècle provient de sa capacité de cerner une personnalité tout en l’idéalisant fortement. Le portrait de Rousseau reflète cette constante de l’œuvre du peintre. Le philosophe y apparaît comme un homme fréquentant les salons littéraires, avec une mise élégante mais sobre. Selon la mode de l’époque, il porte une perruque. En 1753, à 41 ans, Rousseau vient de conquérir la célébrité avec la publication deux ans auparavant du Discours sur les Sciences et les Arts. Son intermède, Le Devin du village a été applaudi par le roi et la cour. C’est un Rousseau qui sort de l’ombre et enchaîne les succès que nous présente de la Tour. Il est donc tout à fait cohérent de peindre une image optimiste et sage de l’écrivain. Le Rousseau proscrit, pourchassé par les pouvoirs et devenant paranoïaque n’apparaîtra que beaucoup plus tard.

Anonyme, buste de Jean-Jacques Rousseau

1 commentaire

Classé dans AA. Histoire 18ème siècle, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), C. Ile-de-France, D. Suisse, E. Sciences humaines et sociales

Une réponse à “1753. Rousseau par de La Tour

  1. Avec l’histoire de ce tableau, une remise en mémoire. Merci