1728. Dom Calmet, abbé de Senones

Portrait sur une des façades de la BNUS

Abbaye de Senones. Source : extraits de Wikipédia

Après les invasions hongroises de la 1ère moitié du 10ème siècle, le monachisme renaît après 960 sous la règle bénédictine. Le moine de Gorze Adalbert est envoyé pour faire cesser les exactions des moines de Moyenmoutier. Après de nombreuses vicissitudes, son successeur l’abbé Allmann peut lancer une vie spirituelle et intellectuelle en s’appuyant sur de solides rentrées de dîmes, basée sur une administration et une gestion assagie et efficace.

L’abbaye s’enrichissant, les moines sont obligés de demander la création d’une charge d’avoué pour protéger leurs biens et ceux de l’abbé. Les chevaliers, servant le châtelain de Langstein, s’acquittent de cette tâche de surveillance pour le compte de l’évêque de Metz…

Un village se forme à proximité de l’abbaye, qui devient la petite ville de Senones. L’abbé Antoine de Pavie déplace et reconstruit l’abbatiale au début du XIIe siècle. Il fait édifier la rotonde, chapelle circulaire incluse dans l’église abbatiale aujourd’hui disparue.

Apogée de l’abbaye au siècle des Lumières

Le monastère est radicalement reconstruit au XVIIIe siècle, d’abord sous l’abbatiat de Dom Calmet, puis sous celui de son successeur. Les bâtiments que l’on voit aujourd’hui datent de cette période, à l’exception de deux éléments :

  • le clocher de l’église, seul élément conservé du XIIe siècle ;
  • l’église reconstruite vers 1860 sur l’un des côtés du cloître.

Dom Calmet (1672-1757). Source : extraits de Wikipédia.

Augustin Calmet est un exégète (commentaire de la Bible) et un historien lorrain.

1687 (15 ans). Ses parents le font entrer au prieuré bénédictin de Breuil. Il entre à 15 ans à l’université de Pont-à-Mousson et suit les cours de rhétorique du père jésuite Ignace L’Aubrussel. À la fin de ces études, il entra chez les bénédictins de la congrégation de Saint-Vanne et Saint-Hydulphe.

1689 (17 ans). Son noviciat se fit à l’abbaye Saint-Mansuy de Toul où il prononça ses vœux le 23 octobre. Il fut envoyé ensuite suivre les cours de philosophie à l’abbaye Saint-Èvre de Toul et ceux de théologie à l’abbaye de Munster.

1696 (24 ans). Il est ordonné prêtre le 1er mars à Arlesheim, près de Bâle, et dit sa première messe à l’abbaye de Munster le 24 avril.

1704 (32 ans). Il est chargé d’expliquer les saintes Écritures dans l’abbaye de Moyenmoutier et à Munster.

1714 (42 ans). Il est nommé prieur à Lay-Saint-Christophe (1714-1715)

1718 (46 ans). Il devient abbé de Saint-Léopold de Nancy. Il parcourt les divers monastères de son ordre, dévorant les bibliothèques et rédigeant de nombreuses compilations historiques.

Commentaires fermés sur 1728. Dom Calmet, abbé de Senones

Classé dans AA. Histoire 18ème siècle, AE. Histoire médiévale, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), D. Allemagne, E. Sciences humaines et sociales

Les commentaires sont fermés.