1728. Dom Calmet, abbé de Senones

1728 (56 ans). Dom Calmet est appelé comme abbé de Senones. C’est dans la grande abbaye vosgienne qu’il travailla et vécut la dernière partie de son existence, entretenant une correspondance avec de nombreux savants.

1734 (62 ans). Abrégé de l’histoire de la Lorraine.

1746 (74 ans).  Il écrit le Traité sur les apparitions des esprits et sur les vampires, dans lequel il conclut résolument au caractère fictif de ces créatures, issues des légendes d’Europe de l’Est. Voltaire, qui caricature ou n’a pas bien lu, se moque de Calmet et écrit sarcastiquement, à l’entrée Vampire de son Dictionnaire philosophique:

Quoi ! C’est dans notre XVIIIe siècle qu’il y a eu des vampires ! C’est sous le règne des d’Alembert, des Diderot, des Saint-Lambert, des Duclos qu’on a cru aux vampires, et que le RPD Augustin Calmet, prêtre, bénédictin de la congrégation de Saint-Vannes et de Saint-Hydulphe, abbé de Senones, abbaye de cent mille livres de rente, voisine de deux autres abbayes du même revenu, a imprimé et réimprimé l’Histoire des Vampires, avec l’approbation de la Sorbonne, signée Marcilli !

1754 (82 ans). Dom Calmet contribue à faire connaître la principauté de Salm-Salm. Voltaire lui-même y fut son invité en 1754. Chronique du blog : 1751-1793. Principauté de Salm-Salm.

« Devenu persona non grata dès que sa présence est connue en principauté de Salm-Salm, Voltaire s’est vu octroyer un délai de trois jours pour en déguerpir. Invité généreusement par l’abbé de Senones, dom Calmet, alors que de retour de Prusse il se morfond à Colmar, il découvre pendant son court séjour de quinze jours l’érudition des moines et la qualité de leur bibliothèque. Prenant les eaux à Plombières, il se confond en remerciements épistolaires auprès de son hôte. Ce dernier abbé, vaillant octogénaire, avoue sa surprise devant l’intransigeance du prince vis-à-vis de son invité, si sérieux et si studieux qu’il n’aurait point été surpris d’une prochaine conversion. Mais Voltaire, même en méforme, redevenant le malicieux satiriste, ironise aussi sur le délai si généreux qui lui a été accordé pour quitter un minuscule territoire « dont un escargot ferait le tour en une journée ».

1757 (85 ans). Dom Calmet meurt à Senones le 25 octobre.

1757. Publication d’une nouvelle édition de l’Histoire de Lorraine, depuis l’entrée de Jules César dans les Gaules, jusqu’à la session de la Lorraine à la France en 1737 (texte en ligne).

Commentaires fermés sur 1728. Dom Calmet, abbé de Senones

Classé dans AA. Histoire 18ème siècle, AE. Histoire médiévale, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), D. Allemagne, E. Sciences humaines et sociales

Les commentaires sont fermés.