18ème. 2000 vins : visite virtuelle (2)

Suite de la chronique Expo Deux mille vins. Visite virtuelle. Diaporama de 49 photos grand format.

A. Rhenus. Le Rhin, fleuve qui sépare l’Allemagne de la France, Allégorie, Anonyme, vers 1750, Gravure sur cuivre, BNU.

Rhenus, Fluviorum Europae celeberrimus cum Mosella, carte du 18ème, BNU.

Exposition Rhenus – Rhein – Rhin : histoire d’une ville et de son fleuve, Archives municipales, 21 octobre 2012 au 15 février 2013. Lire également la chronique du blog : le fleuve, le pont et l’université (26 janvier 2013).

Traverser le fleuve. Strasbourg est un des points de passage sur le Rhin. Plusieurs ouvrages se sont succédé depuis le premier pont permanent de 1388. Détruits par les guerres, à chaque fois reconstruits, ils marquent la frontière et les relations entre France et Allemagne à l’époque contemporaine. Aujourd’hui, Strasbourg ne compte pas moins de quatre ponts

Une artère commerciale. Le Rhin, voie européenne de communication nord-sud, donne à Strasbourg les moyens de sa richesse depuis l’époque médiévale. Le premier port est situé sur l’Ill au cœur même de la ville sur les quais de l’Ancienne Douane et des Bateliers. Après 1870, le port est déplacé hors les murs. Dès lors, il n’a de cesse de s’étendre et de se rapprocher du Rhin. Au XXe siècle, Strasbourg est devenu le second port fluvial français. La création du Port autonome en 1926 marque l’importance de cette institution et de ses missions.

B. Les mille et une nuits : contes arabes. Traduction par Antoine Galland (1646-1715). Édition illustrée, revue et corrigée (1704). Gravure issue du volume 1, 31ème nuit du récit chez trois sœurs très belles qui offrent un repas somptueux et fortement arrosé à leur porteur ébahi.

Antoine Galland est « un orientaliste français qui fut spécialiste de manuscrits anciens et de monnaies, habitué de la Bibliothèque royale, antiquaire du roi, académicien et lecteur au Collège royal. La postérité a surtout retenu son travail de traduction et d’ajout de contes au recueil des Les Mille et Une Nuits, comme pour Aladin ou la Lampe merveilleuse ou Ali Baba et les Quarante Voleurs.

Né dans une famille de petits paysans picards, Antoine Galland entre à 10 ans au collège de Noyon où il apprend le grec ancien, le latin et l’hébreu. Il fait de brillantes études secondaires et continue ses études à Paris en suivant les cours du Collège de France, où il aborde les langues orientales et se perfectionne en grec ancien. En 1670, devenu bibliothécaire et secrétaire particulier du marquis de Nointel, nommé ambassadeur de France auprès du sultan de l’empire ottoman Mehmed IV à Constantinople, il l’accompagne dans ses déplacements, entre 1670 et 1675.

Poster un commentaire

Classé dans AA. Histoire 18ème siècle, BA. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Ingénierie

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.