Mobiliers par Le Corbusier, Prouvé

Charlotte Perriand (1903-1999). La chaise longue à réglage continu.

Source : extraits de La longue histoire de la LC4, chaise longue à réglage continu, François Boutard, Design Marker, La Revue Design & Vintage, 25/02/2016.

« 1928. Le Corbusier visite l’appartement de la Rue Saint-Sulpice et se rend compte que l’apprenti-architecte a déjà réalisé des meubles d’assises – tabourets et chaises – qui correspondent à des croquis qu’il a dessinés pour définir 9 différentes manières de s’asseoir. Le « Corbu » propose alors rapidement à Charlotte Perriand un programme de travail et lui propose d’être son associé avec son cousin, Pierre Jeanneret-Gris.

Elle commence à travailler sur une étude ergonomique de sièges adaptés aux positions d’un mannequin. Parmi celles-ci, figure une position de demi-repos qui répond à une des positions (pour femmes) esquissée par Le Corbusier. C’est le début de la longue aventure de la LC4… Plusieurs modèles sont imaginés, dont un s’inspirant du fauteuil Surrepos du Docteur Pascaud, une chaise inclinable à structure tabulaire et métallique.

Chaise longue, Vitra Schaudepot, photo de Pierre Dubois, 1 mars 2020

Mais c’est finalement la balancelle du rocking-chair de la marque Thonet – pionnier de la production industrielle de meubles en acier tubulaire – qui inspirera Charlotte Perriand pour son projet de chaise à bascule. Mais le projet bute rapidement sur le piètement de la chaise : quel système imaginer pour permettre à l’usager de se maintenir dans une position souhaitée ?  La réponse sera trouvée du côté du secteur de l’aviation : un profilé ovoïde en tôle d’acier laqué trouvé par hasard dans un catalogue de produits aéronautiques !  Le piètement prendra la forme d’un H, auquel seront fixés 4 pieds de forme conique. Au cours de l’année 1928, la chaise fameuse chaise longue est née »…

Jeu de table Pétale, 1951, exposition Le Corbusier /Prouvé (Saint-Dié-des-Vosges)
Tabouret Meribel, 1961-1962, exposition Le Corbusier /Prouvé (Saint-Dié-des-Vosges)

Pour aller plus loin. Autres photos de Chaises longues à réglage continu

1 commentaire

Classé dans AH. Histoire 19-20èmes siècles, BA. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Ingénierie, Architecture

Une réponse à “Mobiliers par Le Corbusier, Prouvé

  1.  » les accoudoirs prennent la forme de bandes de cuirs enroulées autour des tubes d’acier  » Pas sûr que ce soit confortable ! En tout cas ça doit laisser des marques sur la peau …