1718. Mort du pirate Barbe noire

« La piraterie désigne une forme de banditisme pratiquée sur mer par des marins appelés pirates. Cependant, les pirates ne se limitent pas seulement aux pillages de navire, mais attaquent parfois de petites villes côtières ». Source : article de Wikipédia.

Source de la chronique : article de Wikipédia. « Edward Teach, plus connu sous le nom de Barbe, né vraisemblablement à Bristol vers 1680 et mort le 1718 sur l’île d’Ocracoke est un pirate anglais qui a opéré dans les Antilles et sur la côte Est des colonies britanniques en Amérique.

En 1716, il rejoint l’équipage de Benjamin Hornigold, pirate basé à New Providence dans la Caraïbe, puis, commandant son propre navire, le Queen Anne’s Revenge, comptant 40 canons et jusqu’à 350 hommes à son bord, il devient un pirate de renom dans les années 1717 et 1718. Son apparence inquiète en raison de son épaisse barbe noire qui lui vaut son surnom et de son habitude de mettre des mèches à canon allumées dans ses cheveux lors des combats.

Après s’être séparé de Hornigold, Teach forme une alliance de pirates avec laquelle il organise le blocus du port de Charleston, en Caroline du Sud, obtenant ainsi une rançon des habitants de cette colonie britannique. Peu après, il échoue son navire sur un banc de sable, près de Beaufort, en Caroline du Nord, dans un acte peut-être volontaire pour se séparer de ses hommes et se faire plus discret.

Il accepte une grâce royale pour une partie de ses équipages, mais reprend rapidement ses activités à bord d’un sloop plus léger. Celles-ci attirent l’attention du gouverneur de Virginie, Alexander Spotswood, qui confie à un détachement de soldats et de marins la mission de le capturer. Le 1718, lors d’une violente bataille, Teach est tué par un petit groupe de marins dirigé par le lieutenant Robert Maynard.

Commentaires fermés sur 1718. Mort du pirate Barbe noire

Classé dans AA. Histoire 18ème siècle, AF. Histoire 16-17èmes siècles, C. Outre-Mer, E. Mobilité internationale

Les commentaires sont fermés.