Barcelone. 4 Adorations des Mages

2. Œuvres du Musée Frédéric Marès (1893-1991), musée d’art et de sculpture à Barcelone. Il abrite la collection du sculpteur. Source : blog Lieux sacrés.

« Frédéric Marès nait à Portbou, en Catalogne, en 1893. Sa famille vint s’installer à Barcelone en 1903, et c’est là, à 15 ans, qu’il entra à l’École des beaux-arts de San Jorge, puis ensuite à l’École supérieure de design et d’art (comme Gaudi ou Picasso), communément appelé la Llotja, où il apprit la sculpture. Il obtint une bourse de la mairie de Barcelone et voyagea à Paris où il travailla avec des marchands d’art puis il se rendit à Rome. Il obtint une autre bourse d’état et voyagea en Espagne afin de se familiariser avec les œuvres des maitres sculpteurs. Il s’installa ensuite à Barcelone comme professeur à la Llotja tout en sculptant des œuvres pour la ville. Plus tard, il devint directeur d’une école d’art et président de l’Académie royale des beaux-arts de San Jorge. Il prit sa retraite en 1964.

Dès son enfance, Marès fut pris de collectionnite aigüe. Cela commença à 6 ans avec des images de tablettes de chocolat et ne s’arrêta qu’avec sa mort en 1991. Entre temps, il accumula un nombre impressionnant d’objets, ce qui fit de lui le plus remarquable collectionneur privé catalan du XXe siècle.

En 1944, il écrivit dans son testament que Barcelone recevrait son extraordinaire collection à sa mort. En 1946, il s’installe donc face à la cathédrale dans une aile de l’ancien palais des comtes de Barcelone (Palau Rejal Major) qui devint un musée. En 1948, la collection occupait quatre salles, en 1952, trois étages… elle atteignit sa taille définitive en 1970.

Anonyme, Adoration des Mages, Musée Mares, bois sculpté poly-chromé, 1er tiers du 16ème siècle

Le legs. Source : Visiter le Musée Marès

« Le legs forme une importante collection de sculptures hispaniques ; une partie de l’œuvre sculpturale de Marès (exposée dans son atelier bibliothèque), ainsi qu’une grande collection de collections d’objets datant principalement du XIXe siècle (éventails, pipes, montres, bijoux, photographies, jouets, clés de serrure, pots de pharmacie et reliquaires), appelée Cabinet du Collectionneur.

Le rez-de-chaussée retrace l’évolution de la sculpture ancienne et médiévale jusqu’au XIVe siècle. On remarque le relief roman L’apparition de Jésus à ses apôtres au bord de la mer, attribué à Mestre de Cabestany et provenant du monastère bénédictin de Sant Pere de Rodes.

Anonyme, Adoration des Mages, retable Enfance de la Vie de Jésus, Musée Mares, bois sculpté poly-chromé, 2nde moitié du 17ème siècle

Esteban Jordán, sculpteur espagnol, né vers 1530, mort à Valladolid en 1598. Source : Wikipédia

« Esteban Jordán a été un des plus importants sculpteurs castillans du milieu vallisolétain dans le dernier tiers du XVIe siècle. Il a d’abord travaillé à León avant de s’établir définitivement à Valladolid. Il a été à la transition entre l’expressivité maniériste de Berrugete ou de Juan de Juni et le réalisme de Gregorio Fernández.

Il a signé des contrats pour réaliser des œuvres à Medina del Campo, Alaejos, Ávila, et Montserrat. Esteban Jordán a aussi fait des sculptures en stuc et en bois ».

Esteban Jordan, Adoration des mages, musée Mares, bois sculpté poly-chromé, dernier quart du 16ème siècle

Commentaires fermés sur Barcelone. 4 Adorations des Mages

Classé dans AI. Art médiéval et moderne, E. Arts Lettres Langues

Les commentaires sont fermés.