E. Bouchardon, statue de Louis XV

1752-1756. « Le sculpteur entreprend le modèle en ronde bosse, de grandeur d’exécution, l’œuvre définitive qui doit servir à la fonte. Cela va durer quatre ans.

En mai 1753, le travail est assez avancé pour être montré à Louis XV. Le roi témoigne de sa vive satisfaction. Mais le grand nombre de personnes présentes fait émerger des points de vue différents. Il en résulte une modification de nombreux points. Bouchardon est obligé de recommencer le modèle.

Le 29 novembre 1753, Pierre Varin, chargé de fondre en bronze la statue équestre et les figures du piédestal, meurt ; son fils, qui était son assistant, se déclare dans l’impossibilité de continuer seul.

Au mois de février 1754, les travaux de fondation du piédestal commencent ; la première pierre est posée solennellement le 22 avril.

1755, 24 mars. Un arrêt du Conseil du 24 mars 1755 autorise la résiliation du marché passé avec Pierre Varin. La ville fait un autre contrat le 3 avril avec Pierre Gor (1720-1783), commissaire général des fontes à l’Arsenal de Paris.

Gor a déjà exécuté avec succès, en 1752 et 1754, la fonte des trois figures qui composent le monument élevé à Louis XV par les États de Bretagne, en la ville de Rennes, œuvre de Jean-Baptiste Lemoyne (1704-1778).

1758, 6 mai. La fonte selon le procédé de la cire perdue est réalisée en présence d’une nombreuse assistance. L’opération dure cinq minutes et quatre secondes… Après les réparations rendues nécessaires par deux déchirures qui se sont produites au cours de l’opération, le public est admis, pendant cinq semaines, à voir la statue. La ville de Paris en fait publier la description, dans un magnifique livre ».

Commentaires fermés sur E. Bouchardon, statue de Louis XV

Classé dans AA. Histoire 18ème siècle, AI. Art médiéval et moderne, C. Ile-de-France, E. Arts Lettres Langues

Les commentaires sont fermés.