1730-1745. Orry aux Finances

Les réformes Orry. 1733. Réforme de la taille tarifée

1733. Orry ordonne l’achèvement de la triangulation générale de la France, qui fut réalisée par Jacques Cassini

1738 (Orry a 49 ans). Il envoie aux intendants une instruction détaillée sur la corvée royale (trente jours par an au maximum) pour la construction et l’entretien des chemins, classés en cinq catégories.

Il demande au service des Ponts et Chaussées sous la direction de Daniel-Charles Trudaine, de lever les plans des grandes routes du royaume.

1738. Orry présente un budget en équilibre. « Intègre et économe, il maintient la stabilité de la monnaie, lutte contre la corruption, procède à la suppression des charges publiques ; optant pour le principe de l’égalité devant l’impôt, il institue l’impôt du dixième sur le revenu, sans privilèges, pendant la guerre de Succession d’Autriche (1740-1748) ».

 1736-1745. « Orry cumule le Contrôle général des Finances et la Surintendance des Bâtiments. Comme directeur général des Bâtiments, Orry rétablit le Salon bisannuel ce qui lui valut d’être élu vice-protecteur de l’Académie royale de peinture et de sculpture en avril 1737″.

1745 (Orry a 56 ans). Confronté à l’ambition et à l’opposition de la nouvelle favorite royale, la marquise de Pompadour qui était issue du monde de la finance et voulait placer ses amis au pouvoir, il dut démissionner en 1745. Il meurt 2 ans plus tatd

Commentaires fermés sur 1730-1745. Orry aux Finances

Classé dans AA. Histoire 18ème siècle, E. Agriculture, E. Droit et Sciences politiques, E. Economie Gestion, E. Ingénierie, Architecture

Les commentaires sont fermés.