1700. Des maladies des artisans

La figure du précurseur ou du père fondateur pose néanmoins problème si on l’évalue à la lumière des travaux historiques récents, notamment (Buzzi, Devinck et Rosental, 2006). Ceux-ci ont montré que la médecine du travail n’était pas un système cohérent d’énoncés scientifiques dont on pourrait aisément rechercher l’origine. Située à la rencontre de différents savoirs comme la toxicologie, l’ergonomie, l’épidémiologie, la médecine légale, la statistique, la psychologie, ou encore l’étude de l’organisation du travail, elle est le résultat d’un compromis entre le corps médical, l’État social, le mouvement ouvrier et les entreprises. En outre, il apparaît plus clairement aujourd’hui qu’une pluralité de modèles pour penser le lien entre maladie et profession se sont succédé au cours de la période contemporaine.

Avant la médecine professionnelle, l’hygiène industrielle, la medicina sociale, la industrial medicine et la Gewerbehygiene s’imposèrent, et comportaient elles-mêmes plusieurs modèles hygiénistes en concurrence. Or ces différents savoirs, acteurs et dispositifs ont chacun des histoires singulières, qui offrent autant de points de vue différents sur l’histoire de la médecine et sur la place qu’y occupe le traité de Ramazzini. À mesure que ces travaux avancent, il paraît de plus en plus difficile d’assigner une origine unique à ce domaine médicolégal aux ramifications multiples. Pourtant, il paraît difficile d’ignorer purement et simplement la référence à Ramazzini, tant elle semble incontournable chez les acteurs de la santé au travail…

Dans le traité de Ramazzini, sont étudiés à la fois les artisans et les fabricants, les mineurs, mais aussi les soldats, les gens de mer et les hommes de lettres, les chanteurs, les écrivains, les athlètes, ceux qui montent à cheval, les chasseurs, voire les princes eux-mêmes . La notion d’artifex comprend également ceux-là mêmes qui sont les plus susceptibles de lire le livre, pharmaciens, chimistes et médecins. Elle inclut finalement tous ceux qui contribuent à la société civile ».

1 commentaire

Classé dans AA. Histoire 18ème siècle, AH. Histoire 19-20èmes siècles, E. Médecine Pharmacie

Une réponse à “1700. Des maladies des artisans

  1. Sujet rarement traité me semble-t-il. Merci