1715-1723. Médecine sous la Régence

Suite de la chronique 1. Années 1700-1715. Médecine sous Louis XIV

2. Années 1715-1723. La médecine sous la Régence de Philippe d’Orléans

Sources. La Régence (1 septembre 1715 – 2 décembre 1723). État de la médecine au 18ème siècle, Université de Paris, BIU Santé médecine, BIU Santé, Pharmacie.

1717La femme de l’ambassadeur britannique Mary Wortley MONTAGU après avoir fait varioliser son fils, part en campagne pour que cette méthode soit développée.
BESNIER, docteur régent de la Faculté de Médecine de Paris, édite le Traité de la matière médicale de Joseph PITTON de TOURNEFORT, dans lequel celui-ci explique que l’action médicamenteuse d’une substance est liée à sa composition chimique.
1718  Le chirurgien Pierre DIONIS décrit dans son Traité général des accouchements un cas de grossesse extra-utérine.
Daniel-Gabriel FARENHEIT crée le 1er thermomètre à mercure.
Le chirurgien Henri-François LE DRAN pratique une désarticulation humérale.
1719  Une grave épidémie de variole fait 14.000 victimes à Paris.
1720  La peste ravage la région de Marseille et la Provence et fait 48.000 morts.
1721  Guillaume MAUQUEST de la MOTTE, « Traité des accouchements naturels, non naturels et contre nature
1723  La variole tue encore 20.000 personnes.
Création d’une École de chirurgie.
Des étudiants en médecine sont autorisés à faire des stages à l’hôpital.
René-Jacques CROISSANT de GARENGEOT, Traité des instruments de chirurgie
Le médecin hollandais Jan PALFIJN fait une communication à l’Académie royale des sciences sur un tireur de tête, sorte de forceps.

Commentaires fermés sur 1715-1723. Médecine sous la Régence

Classé dans AA. Histoire 18ème siècle, E. Médecine Pharmacie

Les commentaires sont fermés.