Rochefort. Musée Médecine navale

Trépan de Bichat

« Marie François Xavier Bichat, né le 14 novembre 1771 à Thoirette (Jura) et mort le 22 juillet 1802 à Paris, est un médecin et anatomo-pathologiste français. Il est nommé professeur en 1797 attirant un nombreux auditoire. En 1800, il est nommé médecin de l’Hôtel-Dieu, à peine âgé de 29 ans. Remplissant cette double fonction, il fait d’immenses recherches anatomiques et publie des ouvrages marquants, notamment Anatomie descriptive pour lequel il a disséqué près de 600 cadavres ».

Vase à thériaque

« La thériaque (appelée θηριακή par les Grecs) est un célèbre contrepoison rapporté à Rome par Pompée, puis complété par Andromaque, médecin de Néron. La formule de la thériaque telle que la donne Galien fut exactement rapportée dans divers ouvrages, et notamment dans la pharmacopée de Johann Zwelfer (Pharmacopoeia augustana, 1653) et le Codex français de 1758. Il y entre alors des trochisques (rondelles desséchées) de scille, de vipère et de pavots qui sont les trois ingrédients majeurs.

Elle ne fut supprimée du Codex medicamentarius, Pharmacopée française, qu’en 1884 pour diverses raisons, à cette époque la médecine empirique est peu à peu rejetée ».

Panneaux de névrologie et d’artériologie

Pour aller plus loin

Yannick Romieux, Histoire de l’École d’anatomie et de chirurgie navale de Rochefort (1722-1964), Revue d’histoire de la pharmacie, XLIX, n°332, 4e trimestre 2001.

Philippe Liverneaux, Si la chirurgie navale m’était contée…, Maîtrise orthopédique, n°138, novembre 2004. «  »Cet article aura atteint son objectif si, après l’avoir parcouru, l’envie vous prendra de franchir les grilles de l’ancienne Ecole de Médecine Navale de Rochefort sur mer, pour y découvrir ses trésors, dont beaucoup recèlent des secrets de la lente évolution de la chirurgie de la main en marche ».

Commentaires fermés sur Rochefort. Musée Médecine navale

Classé dans AA. Histoire 18ème siècle, BA. Photos, C. Nouvelle Aquitaine (Aquitaine Poitou Charentes), E. Médecine Pharmacie, E. Sciences

Les commentaires sont fermés.