Bézout, cours de maths, 1763-1782

Cours de mathématiques à l’usage des gardes du pavillon et de la marine, troisième partie, contenant l’algèbre et l’application de cette science à l’arithmétique et la géométrie, chez J. B. G. Musier, Paris, 1766.

Cours de mathématiques à l’usage des gardes du pavillon et de la marine, première partie Éléments d’arithmétique, Imprimerie Ph.-D. Pierres, Paris, 1781.

Cours de mathématiques à l’usage des gardes du pavillon et de la marine, seconde partie contenant les éléments de géométrie, la trigonométrie rectiligne & la trigonométrie sphérique, Imprimerie Ph.-D. Pierres, Paris, 1782.

Pour aller plus loin.  L’Instruction des Gardes de la Marine à Brest en 1692, par François de Dainville, 1956, Revue d’Histoires des sciences et de leurs applications. L’auteur décrit une situation dégradée qui mérite interventions.

Sous la Révolution française et l’Empire, cette formation connaît des mutations profondes. Elle se stabilise grâce à une ordonnance de janvier 1816 qui crée le Collège royal de la Marine, mis en activité en 1818 à Angoulême, et transféré sur l’Orion en rade de Brest à partir de 1827. En 1829, le Collège royal prit le nom d’École royale préparatoire de la Marine puis en novembre 1830, par une ordonnance du roi Louis-Philippe, celui d’École navale (source : site de l’École navale).

1 commentaire

Classé dans AA. Histoire 18ème siècle, AF. Histoire 16-17èmes siècles, C. Nouvelle Aquitaine (Aquitaine Poitou Charentes), E. Sciences

Une réponse à “Bézout, cours de maths, 1763-1782

  1. Du coup je me suis mis à réviser mes maths ! merci