Intendants de la marine royale

Le commissaire général est placé sous les ordres directs de l’intendant et le suppléant en cas d’absence dans ses pouvoirs et fonctions. L’édit d’avril 1716 établit dix-sept commissaires généraux dont deux pour le corps des galères. L’ordonnance de mars 1762 n’en mentionne plus que sept, et celle de 1765, six. Lorsque l’activité d’un port n’est pas suffisamment importante, l’État ne place pas d’intendant mais simplement un commissaire général. Un intendant est payé 12 000 livres par an contre 4 200 pour un commissaire général.

Les intendants de marine. À partir de Colbert, ils sont nommés à titre permanent. A la fin du XVIIe siècle, la marine en compte cinq, à Toulon, Rochefort, Brest, Le Havre et Dunkerque.

L’intendant est le représentant de l’autorité du roi et sert d’interface entre le terrain et les bureaux centraux du ministère. Tout passe par lui ; il est chargé de la police, de la justice et des finances de son ressort.

Concernant l’administration générale, l’intendant rassemble toutes les informations des différents détails de son arsenal et des quartiers de son département, les expose au ministre dans des rapports, supervise les travaux de constructions, s’occupe de l’hôpital, gère son personnel (demandes de congé, recommandations dans un grade…).

L’intendant de marine possède également des pouvoirs de justice. Relèvent de sa compétence tous les délits commis à l’intérieur de l’enceinte de l’arsenal, soit sur un territoire dépendant de la marine ou […] sur un bâtiment en mer ou en rade » ; mais encore « toute personne appartenant à la marine, [et tous] les officiers, soldats et matelots du port n’exerçant pas de fonction militaire et dépendant du commandant du port ».

Intendants de la Marine à Rochefort au 18ème siècle

Cumul de fonctions. Le poste d’intendant de généralité peur être cumulé avec le poste d’intendant de marine. C‘est le cas de Michel Bégon (1638-1710), intendant de la Marine de Rochefort de 1688 à 1710 et intendant de la généralité de La Rochelle de 1694 à 1710. Chronique à suivre.

1 commentaire

Classé dans AA. Histoire 18ème siècle, AF. Histoire 16-17èmes siècles, E. Droit et Sciences politiques, E. Economie Gestion

Une réponse à “Intendants de la marine royale

  1. Et les peintres de la marine ?