Expéditions maritimes et Botanique

1741. Un nouveau jardin botanique est aménagé à Rochefort pour instruire les élèves chirurgiens sur les plantes thérapeutiques, mais aussi pour acclimater les végétaux exotiques avant leur envoi au Jardin du roi à Paris ou leur expédition vers les colonies. L’introduction de ces espèces « porte-paysage » en différents points du jardin des Retours est l’occasion de réveiller l’imaginaire de ces terres lointaines dont elles sont originaires. Ainsi, les liens entre passé et présent se combinent-ils dans les différentes parties du jardin par la poésie des voyages et de la mer.

Le Jardin-reposoir de Rochefort

C. Le transport maritime des plantes vers la France

Extraits de Le transport maritime des plantes au XVIIIe siècle, par Yannick Romieux, Revue d’Histoire de la Pharmacie, Année 2004, 343, pp. 405-418.

Autre source sur l’histoire des expéditions maritimes à vocation scientifique. Comment une ordonnance royale de 1726 favorisa le développement de la botanique en France. Bénédicte Delalande, Transport par mer et acclimatation des végétaux en France et dans les colonies au Siècle des Lumières, par Romieux Yannick, Revue d’Histoire de la Pharmacie, Année 2003, 338, pp. 327-328.

Commentaires fermés sur Expéditions maritimes et Botanique

Classé dans AA. Histoire 18ème siècle, AF. Histoire 16-17èmes siècles, C. Nouvelle Aquitaine (Aquitaine Poitou Charentes), E. Agriculture, E. Mobilité internationale, E. Sciences

Les commentaires sont fermés.