Montpellier. Médecine et Chirurgie

B. Antoine Gouan (1733-1821) est un botaniste, né et mort à Montpellier (source : citations de Wikipédia).

« Il est le premier à avoir adopté en France la nomenclature binomiale de Carl von Linné, étant également le premier à publier une flore adoptant la méthode et la classification linnéennes.

Gouan commence ses études à Toulouse et revient étudier la médecine à l’université de Médecine de Montpellier qui n’a plus l’éclat des années passées. Gouan est très influencé par son professeur de médecine François Boissier de Sauvages de Lacroix (1706-1767), l’un des plus fervents partisans de la méthode linnéenne en France.

Il soutient son doctorat le 25 août 1752 sous la présidence d’Antoine Magnol (1676-1759). Gouan commence à pratiquer la médecine à l’hôpital de Saint-Éloi de Montpellier, mais il s’en désintéresse bientôt et se tourne vers sa grande passion : l’histoire naturelle. Il s’intéresse d’abord à l’entomologie et à l’ichtyologie avant de se tourner vers la botanique.

Il est admis en 1757 à l’Académie de la ville comme adjoint en botanique. Outre quelques travaux en zoologie, il se consacre surtout à la botanique. Par l’intermédiaire de Sauvages de Lacroix, il commence à correspondre avec Linné à la fin des années 1750 et lui envoie des insectes. Linné le qualifie, dans ses lettres, de correspondant le plus chéri.

Il fait paraître, en 1762, le catalogue des plantes du jardin botanique de Montpellier, sous le titre d’Hortus regius monspeliensis. Pour la première fois en France, un ouvrage de botanique suit la nomenclature binomiale mise en place par Linné ».

Commentaires fermés sur Montpellier. Médecine et Chirurgie

Classé dans AA. Histoire 18ème siècle, AF. Histoire 16-17èmes siècles, BA. Photos, C. Occitanie (Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon), E. Médecine Pharmacie

Les commentaires sont fermés.