La médecine des années 1774-1792

Chroniques sur l’Histoire de la médecine au 18ème siècle.

5. Années 1774-1792. La médecine sous le règne de Louis XVI. Source. État de la médecine au 18ème siècle, Université de Paris, BIU Santé médecine, BIU Santé, Pharmacie.

1775GUYTON de MORVEAU préconise le chlore pour désinfecter l’air, Nouveau moyen de purifier absolument et en très peu de temps une masse d’air infecté.
LE FEBURE de SAINT-ILDEPHONT préconise l’arsenic comme thérapeutique du cancer, Remède éprouvé pour guérir radicalement le cancer occulte et manifeste ulcéré.
Percival POTT décrit le cancer des ramoneurs.
1776Sous la présidence de Félix VICQ D’AZYR, le roi accorde son soutien à la création de la SOCIÉTÉ ROYALE DE MÉDECINE. Chronique du blog : Vic d’Azyr, 30 ans en 1778.
L’abbé de l’Épée publie dans un ouvrage célèbre, Institution des sourds et muets par la voie des signes méthodiques, son expérience éducative menée auprès de jeunes sourds et muets.
Jean-Paul MARAT ouvre une boutique d’électricité médicale à Paris pour soigner ses patients par l’électrothérapie.
LA SOCIÉTÉ ROYALE DE MÉDECINE est fondée en 1776 sur l’initiative de François de LASSONNE et de Félix Vicq d’Azyr, elle a pour but de rassembler les médecins en France. Elle fut d’abord chargée d’étudier le problème des épizooties, des épidémies et des eaux minérales. Très vite elle eut des correspondants à travers tous les hôpitaux et les médecins de France et de l’étranger et ce malgré les vives attaques lancées par la Faculté de médecine de Paris. Elle publiera l‘Histoire et les mémoires de la Société royale de médecine entre 1776 et 1789.
1777Création du Collège de pharmacie.
Antoine LAVOISIER présente un mémoire devant l’Académie des sciences, Expériences sur la respiration des animaux et sur les changements qui arrivent à l’air en passant par leurs poumons. Il explique ainsi les effets semblables entre respiration et combustion.
Annes-Charles LORRY publie le 1er traité moderne de dermatologie, Tractatus de morbis cutaneis.
Jean-René SIGAULT pratique la première symphysiotomie lors d’un accouchement laborieux.
1778  Paul-Joseph BARTHEZ, défenseur du vitalisme, publie Nouveaux éléments de la science de l’homme.
Anselme JOURDAIN décrit dans son ouvrage, Traité des maladies et des opérations chirurgicales de la bouche, l’ostéopériostite alvéolodentaire.
1779  Franz-Anton MESMER publie Mémoire sur la découverte du magnétisme animal.
1780 Les pharmaciens peuvent suivre à Paris des cours de chimie et de botanique. 
Création d’un hospice pour les femmes enceintes syphilitiques dans le quartier Vaugirard à Paris.
1781  Jean-Louis BAUDELOCQUE, qui a inventé le pelvimètre, publie L’art des accouchements.
1782Antoine LAVOISIER présente un mémoire à l’Académie royale des sciences, Mémoire sur l’affinité du principe oxygène avec les différentes substances auxquelles il est susceptible de s’unir..
1783Jean-Paul MARAT publie Mémoire sur l’électricité médicale.
1784 Un rapport des Drs. Bailly et Guillotin condamne la théorie de MESMER, « Rapport des commissaires chargés par le Roi de l’examen du magnétisme animal« 
1785Antoine-François de FOURCROY, L’art de reconnaître et d’employer les médicaments.
1786  Félix VICQ D’AZYR, Traité d’anatomie et de physiologie avec planches coloriés représentant au naturel les organes de l’homme et des animaux. Ses œuvres complètes seront publiées en 1805.
1788Pierre-Joseph DESAULT réorganise le service de chirurgie de l’Hôtel-Dieu de Paris et développe l’enseignement des étudiants en médecine au lit du malade. 
Nicolas DUBOIS de CHEMANT propose des dents en porcelaine dans sa Dissertation sur les avantages des nouvelles dents et râteliers artificiels, incorruptibles et sans odeur
Louis ODIER propose le bismuth pour soigner les affections gastriques. 
Jacques TENON dresse un tableau de l’état sanitaire des hôpitaux et propose des réformes concernant l’hygiène et un architecture propre aux besoins des hôpitaux dans un Mémoire sur les Hôpitaux de Paris.
1790  Félix VICQ D’AZYR présente devant la Société royale de médecine une réforme des études de médecine
Le docteur Joseph-Ignace GUILLOTIN présente la Guillotine.
1791 Une loi établit la liberté d’exercer la médecine. 
Joseph DAQUIN s’inquiète du sort des aliénés et publie La philosophie de la folie ou essai philosophique sur les personnes attaquées de folie.

1 commentaire

Classé dans AA. Histoire 18ème siècle, E. Médecine Pharmacie

Une réponse à “La médecine des années 1774-1792

  1. Jean-Louis BAUDELOCQUE, qui a inventé le pelvimètre, publie L’art des accouchements.
    Je connais ! ma mère m’a souvent demandé si j’avais vu son « Baudelocque » !
    Disparu… comme sa valise d’instruments de sage-femme. Dommage, il y avait dedans plus que ce que j’ai vu dans des musées.
    https://saintyrieixlaperche.wordpress.com/2015/12/12/je-me-souviens-de-la-trompette-dadolphe-pinard/