Aix en Provence. Fontaines du 18ème

Fontaine de la place Albertas, entre 1735 et 1741

Sources. Ville d’Aix-en-Provence. Wikipédia : biographie d’Albertas. Photos de Pierre Dubois.

« La place a été construite en six ans, de 1735 à 1741, par Jean-Baptiste d’Albertas (1716-1790) face à l’hôtel où il demeurait, rue Espariat. La place est bordée de petits hôtels illustrant la volonté du seigneur de dégager l’entrée de son hôtel et de donner une certaine unité à l’ensemble. La beauté du lieu est donnée par un remarquable équilibre des lignes : lignes horizontales des murs à refends du rez-de-chaussée et des moulures de l’étage, lignes verticales des pilastres encadrant deux étages. Fontaine et place, dans un environnement de choix, dégagent un charme qui évoque immanquablement la douceur de vivre du 18ème siècle.

Jean-Baptiste d’Albertas, premier président de la Cour des comptes, aides et finances de Provence et du Parlement de Provence, est assassiné en 1790 par un jeune homme, Anicet Martel, que l’on condamnera à être roué vif et qui sera exécuté sur la place du palais. Son squelette se retrouvera dans le cabinet de réflexion d’une loge maçonnique. La douceur de vivre était relative ».

Fontaine de l’Hôtel de ville, 1737

« Georges Vallon (1688-1767) fut désigné pour restructurer le centre ville d’Aix en Provence. Le projet se concentrait principalement autour de l’hôtel de ville. Vallon fit bâtir des maisons bourgeoises à l’est et la Halle aux  grains au sud.

Au centre de la place ainsi créée, le plan pour une fontaine fut confié à Esprit Brun (1710-1802). L’artiste avignonnais, Jean Chastel, est convoqué pour la réalisation des décorations de la fontaine. Le bassin circulaire abrite un piédestal cubique décoré à chaque coin de guirlandes et fleurons, avec également des mascarons, représentant des Divinités aquatiques d’où jaillit l’eau ».

Fontaine des prêcheurs, 1757   

Source : Aix-en-Provence de fontaine en fontaine. « La place des prêcheurs, avant la création du cours des carrosses (Mirabeau), était la plus fréquentée d’Aix en Provence. Toute la journée, des marchands y vendaient, des comédiens y jouaient, des tournois chevaleresques s’y organisaient.

Elle méritait un monument majestueux. Jean-Pancrace Chastel (1726-1793), grand maître sculpteur, édifia la fontaine en 1757. La fontaine se compose d’un étroit bassin carré à margelle basse. Elle présente en son centre un fort piédestal décoré de draperies. De grosses coquilles renversées déversent l’eau qui venait jadis de la source des Pinchinats.

En son centre, un très bel obélisque en pierre de Calissanne se dresse et soutient en son sommet, une sphère surmontée d’un aigle blanc déployant ses ailes. L’aigle, imposé à Chastel lors de la réalisation du projet, symbolise la raison et fusille du regard l’emplacement, à l’époque, de l’échafaud de la ville ».

Commentaires fermés sur Aix en Provence. Fontaines du 18ème

Classé dans AA. Histoire 18ème siècle, BA. Photos, C. PACA Corse, E. Ingénierie, Architecture

Les commentaires sont fermés.