Robespierre, 30 ans en 1788

Sources de la biographie de Robespierre : extraits de l’article de Wikipédia.

1758. « Naissance de Maximilien à Arras. Il est le fils ainé de François de Robespierre (1732-1777), avocat au Conseil supérieur d’Artois, et de Jacqueline-Marguerite Carraut (1735-1764), fille d’un brasseur d’Arras. Le couple eut encore quatre autres enfants.

Par son père, il descend d’une famille de gens de robe artésiens : son grand-père Maximilien (1694-1762) était également avocat au Conseil supérieur d’Artois, son bisaïeul Martin (1664-1720) procureur à Carvin, son trisaïeul Robert (1627-1707) notaire à Carvin et bailli d’Oignies.

1764. Le benjamin des enfants voit le jour le 4 juillet, mais décède sans qu’un prénom lui soit attribué. La mère ne se releve pas et meurt le 15 juillet, à vingt-neuf ans. Maximilien a six ans et serait de plus orphelin : son père aurait abandonné ses enfants peu après la mort de son épouse.

1765 (Robespierre a 7 ans). Louis de France, dauphin de Louis XV (1729-1765) meurt à l’âge de 36 ans. Il ne sera jamais roi : son père Louis XV meurt en effet en 1774. Mais il sera le père de trois rois, Louis XVI, Louis XVIII, Charles X.

1765 (7 ans). Les garçons Robespierre sont élevés par leur grand-père maternel, Jacques Carraut (1701-1778). Maximilien entre au collège d’Arras (ancienne institution jésuite gérée par un comité local nommé par l’évêque.

1769 (11 ans). Grâce à l’évêque d’Arras, Louis-François de Conzié, Robespierre obtient une bourse de 450 livres annuelles de l’abbaye de Saint-Vaast et entre au collège Louis-le-Grand, à Paris.

1769-1781 (11-23 ans). Il y fait de brillantes études. Il a pour condisciples Camille Desmoulins et Louis-Marie Fréron. Son nom est plusieurs fois proclamé aux distributions de prix du Concours général : d’après l’abbé Proyart, préfet du collège, Maximilien était un élève studieux, se consacrant uniquement au travail, solitaire et rêveur, peu expansif.

1774 (Robespierre a 16 ans). Mort de Louis XV. Louis XVI devient roi, à l’âge de 20 ans. Robespierre et Louis XVI ont presque le même a^ge.

1780-1781 (18-19 ans). Reçu bachelier en droit de la faculté de Paris le 31 juillet, il obtient son diplôme de licence et s’inscrit sur le registre des avocats du Parlement de Paris deux semaines après. Le 19 juillet, sur rapport du principal du collège, une récompense de 600 livres lui fut octroyée.

Maximilien s’inscrit le 8 novembre 1781 au Conseil provincial d’Artois, comme son père et son grand-père paternel.

1782 (24 ans). Il commence à plaider le 16 janvier. Le 9 mars, il est nommé par l’évêque, Monseigneur de Conzié, juge au Tribunal épiscopal.

1783 (25 ans). En novembre, il est accueilli dans l’Académie des sciences, lettres et arts d’Arras. Il participe à plusieurs concours académiques.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est robespierre-1783-louis-boilly-beaux-arts-lille.png
Robespierre peint par Louis Boilly, 1783, Musée des Beaux-Arts de Lille. Cliquer sur les images pour les agrandir

1784 (26 ans). Un de ses mémoires, envoyé à l’Académie nationale de Metz, lui vaut une médaille, ainsi qu’un prix de 400 livres. Cf. la chronique du blog : 1787, Metz. Un polar historique.

1785 (27 ans). Il rédige un Éloge de Gresset pour le concours de l’Académie des sciences, des lettres et des arts d’Amiens. Pas de prix mais cet éloge est publié.

1787 (29 ans). Dans ses fonctions, Robespierre affirme partager le point de vue des cartésiens sur l’égalité des sexes et estsoucieux de favoriser la mixité au sein des sociétés savantes… Les Rosati d’Arras, petit cénacle poétique fondé le 12 juin 1778 par un groupe d’officiers et d’avocats, accueillent dans leurs rangs deux femmes de lettres, Marie Le Masson Le Golft et Louise de Kéralio.

1788 (30 ans). L’Académie royale des Belles-Lettres d’Arras l’élit à l’unanimité, le 4 février, comme directeur.

Maximilien de Robespierre reste célibataire. Toutefois, à Arras, il cultiva les relations féminines.

Commentaires fermés sur Robespierre, 30 ans en 1788

Classé dans AA. Histoire 18ème siècle, C. Hauts-de-France (Nord Pas-de-Calais Picardie), E. Droit et Sciences politiques

Les commentaires sont fermés.