Robespierre, 30 ans en 1788

1789 (31 ans). Imprégné des idées idéalistes des philosophes du XVIIIe siècle, notamment de Rousseau, il participe à la vie politique dans sa province à la veille de la Révolution, faisant paraître en janvier un mémoire intitulé À la Nation artésienne, sur la nécessité de réformer les États d’Artois. En avril, il édite une deuxième brochure, plus vive encore, appelée Les Ennemis de la patrie.

Appuyé par sa famille et ses amis, il se porte candidat à la représentation du Tiers état aux États généraux. La corporation des savetiers, la plus pauvre mais la plus nombreuse, lui confie la rédaction de leur cahier de doléances (25 mars).

Il est élu, le 26 avril, par l’assemblée électorale d’Artois, parmi les huit députés du Tiers état. Après la réunion des députés des trois ordres de la province le 1er mai, il se rend à Versailles où il s’installe avec trois collègues, cultivateurs.

1789-1791 (31-33 ans). Élu député du Tiers état aux États généraux, puis à l’Assemblée constituante. Il devient l’une des principales figures des démocrates, défendant l’abolition de la peine de mort et de l’esclavage, le droit de vote des gens de couleur, des juifs ou des comédiens, ainsi que le suffrage universel et l’égalité des droits contre le suffrage censitaire. Son intransigeance lui vaut bientôt d’être surnommé l’Incorruptible. Membre du club des Jacobins dès ses origines, il en devient progressivement l’une des figures de proue.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est robespierre-1791-depute-assemblee-constituante.png
Robespierre, député de l’Assemblée constituante, 1791

1792 (34 ans) – 1794 (26 juillet). Septembre 1792, Robespierre est élu député de la Seine au sein de la Convention nationale.

1793 (21 janvier). Exécution de Louis XVI.

1793 (26 juillet). Robespierre est membre du Comité de salut public au sein de la Convention nationale.

1793 (21 octobre). La Convention suspend la Constitution inappliquée du 24 juin 1793 et décide du régime de la Terreur.

1794 (4-19 juin). Robespierre est président de la Convention nationale.

1794 (26-28 juillet). Isolé au sein du Comité de Salut public, Robespierre est arrêté le 26 et guillotiné le 28, avec 21 de ses partisans. Sa mort à l’âge de 36 ans, entraîne, dans les mois qui suivent, une réaction thermidorienne, qui voit le démantèlement du gouvernement révolutionnaire et du régime de la Terreur ».

Bilan humain de la Terreur. « À Paris, entre 1793 et 1795, 2 639 personnes sont condamnées à mort par le Tribunal révolutionnaire et guillotinées, dont 1 356 à 1 515 pendant la Grande Terreur du 14 juin au 27 juillet 1794. 377 condamnations à mort ont lieu entre le 1er novembre 1793 et le 31 mars 1794, et 2 229 du 1er avril au 31 juillet 1794″.

Commentaires fermés sur Robespierre, 30 ans en 1788

Classé dans AA. Histoire 18ème siècle, C. Hauts-de-France (Nord Pas-de-Calais Picardie), E. Droit et Sciences politiques

Les commentaires sont fermés.