Révolution à Strasbourg : 1789-1795

1811 (31 ans). Il est nommé Professeur de droit romain à la Faculté de droit de Strasbourg.

1812 (32 ans). Il publie à Strasbourg et Paris, un ouvrage en latin sur le Code civil Napoléon. Parallèlement, il publie des poèmes en langue allemande.

1816 (36 ans). Avec sa comédie en cinq actes Der Pfingstmontag (Le lundi de Pentecôte), il est considéré comme l’auteur de la première pièce de théâtre en dialecte alsacien. Il s’agit d’une histoire compliquée de mariage protestant, située à Strasbourg en 1789, pleine d’anecdotes quasi ethnographiques.

1818 (38 ans). Voyage en Angleterre avec visite de l’université d’Oxford.

1819 (39 ans). Nommé conseiller de préfecture.

1820 (40 ans). Il devient doyen de la Faculté de droit de Strasbourg. Membre du Directoire de l’Église de la Confession d’Augsbourg.

1823 (43 ans). Il épouse Amélie-Henriette Beisser à Ribeauvillé.

1829 (43 ans). Il meurt subitement, le jour de son 49e anniversaire, le 18 février. Il est inhumé au cimetière Saint-Gall de Strasbourg.

Commentaires fermés sur Révolution à Strasbourg : 1789-1795

Classé dans AA. Histoire 18ème siècle, AH. Histoire 19-20èmes siècles, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), D. Allemagne, E. Arts Lettres Langues, E. Droit et Sciences politiques, E. Mobilité internationale, E. Sciences humaines et sociales

Les commentaires sont fermés.